Catastrophe ferroviaire d’Eseka : Camrail condamné pour homicide involontaire

0
37


Le tribunal de première instance d’Eseka a rendu son verdict aujourd’hui. Mais la filiale du groupe Bolloré conteste et va faire appel.

La Camrail Railway (Camrail), filiale du Groupe Bolloré a été reconnue coupable « homicide involontaire » aujourd’hui par le tribunal de première instance d’Eseka.

Cette juridiction rendait le premier verdict de l’affaire de la catastrophe ferroviaire d’Eseka survenue le 21 février 2016. Le tribunal a condamné 11 personnes à  des peines de prison avec sursis.

Parmi celles-ci, l’ex-directeur général de Camrail qui a écopé de six mois avec sursis. Si la majorité des peines allant de trois à  six mois étaient avec sursis, le conducteur du train quant-à -lui a été condamné à  cinq ans d’emprisonnement ferme.

Ce dernier depuis la catastrophe reste introuvable. Dès que le verdict est tombé, Camrail a vivement contesté. Le transporteur ferroviaire évoque « l’absence d’expertise qualifiée et de compétence ».

La décision a été saluée par la partie civile qui regrette toute de même que le tribunal ne s’est pas prononcé sur la question des dommages et intérêts des victimes.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here