La MINUSCA note une amélioration de la situation sécuritaire en République Centrafricaine

0
65


Bangui – Le commandant de la Force de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine, le Général Balla Kéita, a indiqué, au cours de la conférence hebdomadaire de la Mission mercredi 26 septembre 2018 à  Bangui, que la situation sécuritaire en République Centrafricaine se caractérise par un léger mieux.

Selon le Général Balla Kéita, les violences aveugles à  grande échelle ont cessé sur une grande partie du territoire national et il y a une avancée notoire vers la paix, notamment à  l’Ouest du pays où on envisage de démarrer le programme de Démobilisation, démobilisation, réinsertion et rapatriement parce que le niveau de sécurisation le permet.

« Au centre, c’était quand même plus préoccupant dans la mesure où certains groupes armés avaient préconisé de descendre sur Bangui et qu’ils avaient été stoppés net dans leur projet machiavélique », a-t-il indiqué.

A Bangassou, les communautés vivent ensemble, chose qui était impensable il y a quatre mois de cela, a-t-il relevé, avant de signaler que l’unique préoccupation de la MINUSCA reste la ville de Bria.

Il convient de noter que, photos à  l’appui, le Général Balla Kéita a montré combien il était difficile pour les casques bleus d’intervenir dans l’arrière-pays à  cause de la dégradation des routes et des ponts.

Au plan politique la Porte-parole par intérim de la MINUSCA, Ikavi Uwulowulakana Gbétanou, qui a coanimé la conférence, a indiqué que le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné le besoin d’un renforcement de l’initiative Africaine comme cadre principal du processus de paix et a plaidé pour que les Nations-Unies s’impliquent davantage dans ce processus pour le bien-être de la population centrafricaine.

Par ailleurs, elle a fait savoir qu’en marge de la 73ème Assemblée générale des Nations-Unies, qui se tient actuellement à  New York, aux Etats-Unis d’Amérique, l’Union Africaine, l’Union Européenne et les Nations-Unies ont rendu public un communiqué conjoint dans lequel elles s’engagent à  soutenir le processus politique dans son ensemble.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here