fbpx
Accueil Société Centrafrique : La marche des Eternels Stagiaires et Demandeurs d’Emploi empêchée par...

Centrafrique : La marche des Eternels Stagiaires et Demandeurs d’Emploi empêchée par les forces de l’ordre

0
30

BANGUI, le 27 Septembre 2018 (RJDH)–La marche pacifique des Eternels Stagiaires et Demandeurs d’Emploi de Centrafrique prévue pour ce jeudi 27 septembre n’a pas pu se tenir comme prévu. Le secteur où se trouve la Bourse de Travail est quadrillé par les éléments des forces de l’ordre obligeant les manifestants à se regrouper au Stade Bonga-Bonga.

Une manifestation est prévue ce jeudi par des Eternels Stagiaires et Demandeurs d’Emploi de Centrafrique pour demander leurs intégrations dans la fonction publique. Bien que le ministère de la sécurité publique ait été saisi, cette manifestation n’a pas été autorisée.

Zita Radegonde Selehina secrétaire général de ce mouvement s’en explique : «Depuis que nous avions mis notre organisation en place, nous avons mené des actions ; ces actions-là demeurent toujours sans réponse. C’est pourquoi nous avons prévu organiser une marche aujourd’hui, bible, Coran, rameaux  de palmes en main, pieds nus  pour dénoncer l’injustice  des hommes politiques notamment les agissements des membres du gouvernement. Mais malheureusement, à la bourse de travail où devait démarrer la marche, le gouvernement a autorisé aux militaires de nous empêcher de la faire ».

Elle a par ailleurs relevé le déficit de communication sur cette demande de marche adressée au ministre de l’intérieur et de la sécurité publique.  « C’est la position de ces gendarmes et policiers qui nous démontre que le gouvernement ne veut pas dialoguer. Hormis cette position, notre demande demeure sans suite. Il n’y a pas une correspondance, pas un coup de fil pour nous signifier l’interdiction de cette marche ni pour nous suggérer d’organiser une table ronde aux fins de rechercher à résoudre ce problème. Négatif ! Aucune réponse, c’est bien ! Nous sommes obligés de nous préparer à mener une autre action pour avoir la solution à notre problème », a-t-elle regretté.

Le mémorandum qui  devait être remis au Président de la République sollicite son intervention dans le processus de l’intégration en cours, « entaché d’irrégularités  et dont sont victimes les fils et filles des pauvres ».

Selon le document que le RJDH a eu copie, des Eternels Stagiaires et Demandeurs d’Emploi de Centrafrique se sont exprimés en ces termes : «Monsieur le Président et Père de la nation, il reste un reliquat d’intégration pour nous les enfants des pauvres et votre Gouvernement a délibérément confisqué ledit reliquat pour nous affamer et nous faire mourir à petit feu. Monsieur le Président, si vous ne faites rien, notre sang criera  vers Dieu comme celui du juste Abel. Vous êtes seul redevable à la jeunesse et non à votre Premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji et à vos ministres. Nous croyons à votre sens d’humilité, de justice et d’équité et que votre accord essuiera nos larmes et pansera les plaies de nos cœurs ».

Pour le moment, sur la marche interdite, le ministère n’a pas encore répondu aux préoccupations du RJDH. Toutefois, un cadre dudit ministère a juste rappelé l’arrêté portant l’interdiction des marches à cause de l’insécurité.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here