fbpx
Accueil Société Centrafrique : Le RDC et le mouvement ITA regrettent l’irruption de la...

Centrafrique : Le RDC et le mouvement ITA regrettent l’irruption de la police au domicile d’un militant dans le 4ème Arrondissement

0
41

BANGUI, le 25 septembre 2018 (RJDH)— Le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) et le Mouvement politique Initiative pour une Transformation par l’Action (ITA) dénoncent l’irruption intempestive de la Police lors d’une rencontre politique au domicile d’un des militants du RDC, le 19 septembre dans le 4ème Arrondissement.

Le Rassemblement Démocratique Centrafricain avait organisé, du 12 au 20 septembre 2018, des rencontres fraternelles entre le Président du parti et les sous-fédérations de Bangui et Bimbo. Ces rencontres dans les 6ème, 3ème, 2ème, 7ème et 8ème arrondissements de Bangui se sont tenues sans accroc mais ce n’est pas le cas du 4ème Arrondissement qui a connu des perturbations.

Dans un communiqué signé de Désiré Nzanga Kolingba, Président du parti RDC, on retient ce sentiment de surprise «le RDC a été surpris et étonné à la fin de la rencontre de constater une irruption intempestive de la police ». Le communiqué précise également que cette irruption a été sans conséquence grave pour les militants présents et il y a eu ni arrestation, ni séquestration.

« Le RDC, parti épris de paix, condamne vigoureusement cet incident », peut-on lire dans le document.

L’autre communiqué, celui du mouvement politique ITA, non seulement « condamne avec force les dérives totalitaires », mais exige que la lumière soit faite sur cette affaire. Ce mouvement politique propose que des dispositions fortes soient mises en place pour éviter de tels actes dans le futur et invite  l’Assemblée Nationale à interpeller le Ministre de tutelle sur les textes règlementant le fonctionnement des partis politiques.

Dans un entretien avec le RJDH, tout en réaffirmant l’appartenance du RDC à la majorité présidentielle et son attachement à la stabilité des institutions, Pascal Koyamene, Porte-parole du parti appelle les militants au calme et à la vigilance afin d’éviter toute instrumentalisation de cet incident regrettable.

Cet incident intervient dans un contexte où la République Centrafricaine n’est non seulement en quête d’une stabilité dans les institutions, mais aussi d’une stabilité dans toutes les couches sociales.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here