Centrafrique : rencontre des chefs rebelles au Soudan, la coalition Siriri communique.

0
105


COMMUNIQUÉ DE PRESSE No.00023/CR/17/09/18, CENTRAFRIQUE :
La COALITION SIRIRI constate et propose

Rappelons, pour l’histoire, que la COALITION SIRIRI est l’émanation d’une Coalition Large du peuple Centrafricain sans aucune forme de discrimination basée, notamment sur l’âge, le sexe, les origines territoriales, les croyances religieuses ou autres. Nous sommes des Citoyens centrafricains mobilisés pour l’instauration définitive de la PAIX ET LA JUSTICE, l’affirmation de la Cohésion Sociale, l’assurance de l’Unité nationale et la promotion vigoureuse de la Réconciliation Nationale afin de bâtir ensemble notre pays, la République Centrafricaine (RCA).

La COALITION SIRIRI veut traduire ici la déception profonde du peuple centrafricain devant l’échec colossal du Président Touadéra, auxquels il avait cru de bonne foi, et son administration pour assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens et propriétés depuis le 30 mars 2016.

Quand les 85 % du territoire national échappent au contrôle de l’État, le peuple centrafricain est en droit de parler de non État sous ce règne honteux de Touadéra qui, visiblement, le laisse en insécurité et à  la merci des groupes armés, les Anti-Balaka et les Ex-Séléka, incontrôlables et sans objectif, ce qui éloigne davantage le peuple de la PAIX voulue.

Par ailleurs, quand le peuple sait que le régime de Touadéra et les Chefs autoproclamés des cinq groupes armés brutaux et prédateurs et leurs acolytes, sans cause réelle sur le terrain, font équipe et se partager les postes ministériels et autres pour leurs intérêts pécuniaires et sectaires, il peut affirmer sans risque d’être contredit que la sécurité sur l’étendue de la République Centrafricaine est le dernier des soucis des dirigeants actuels du pays.

En effet, les ministres suivants issus des rangs de ces groupes armés brillent dans leur médiocrité dans les domaines qu’ils occupent au sein du gouvernement Sarandji du régime Touadéra:

Ministre du Développement de l’Énergie et des ressources hydrauliques : M. Gontran Djono Ahaba; RPRC. (Gl. Damane);
Ministre des Eaux, forêts, chasse et pêche : M. Lambert Moukove-Lissane; FPRC. (Gl. Nourradine Adam);
Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public : M. Nabla Haroune, FPRC. (Gl. Nourradine Adam);

Ministre de l’Élevage et de la santé animale : M. Yérima Youssoufa Mandjo; UPC. (Gl. Ali Darassa);
Ministre des Travaux publics et de l’entretien routier : M. Ahamed Senoussi ; FPRC-CNDS (GL. Abdoulaye Hissein);
Ministre chargé du Secrétariat général du gouvernement : M. Jean-Alexandre Dedet ; Anti-Balaka, aile (Gl. Mokom);
Ministre des Arts, de la culture et du tourisme : M. Jacob Mokpem Bionli, Anti-Balaka aile (Patrice-Édouard Ngaissona);
EX-Ministre conseiller à  la Présidence: Gl. Mahamat Ousman, MPC, (Gl. Al-khatime);
Ministre Conseiller à  la Primature: M. Atteib Yakoub, MPC, (Gl. AL-Khatime);
Ministre Conseiller à  la Primature : M. Abdoulaye Moussa, FPRC. (Gl, Nourradine Adam);
Conseiller Spécial à  la Primature : M. Abel Balenguélé, MPC, (Gl. AL-Khatime);
Conseiller Spécial à  la Présidence : M. Hassane Bouba, UPC, (Gl. Ali Darassa).
Tout récemment, à  la demande de ces cinq groupes qui ne cessent d’humilier et de déstabiliser les citoyens, se sont réunis à  Khartoum (Soudan), sous l’œil bienveillant de leur allié Touadéra, pour négocier avec les agents Russes, dont on ignore totalement le caractère officiel, la libre circulation des gens et équipements de toute sorte, notamment militaires, sur le territoire centrafricain. Ils ont créé une plate-forme baptisée Rassemblement Centrafricain (RCA).

La COALITION SIRIRI réitère son engagement pour la restauration définitive de la PAIX et de la SÉCURITÉ au pays et, de ce fait, salue l’initiative du panel de l’Union Africaine, sous les auspices de son Conseil Paix et Sécurité. Cependant, la COALITION SIRIRI constate que, de par sa déclaration du mois de mars 2018, le patron de la MUNISCA préconise l’usage de la force brute au détriment du dialogue entre Centrafricains et les encouragements de leurs amis.

La COALITION SIRIRI et le peuple centrafricain constatent combien dégradant sont ces initiatives qui dépouillent le peuple centrafricain de ses responsabilités. Pour la COALITION SIRIRI, la question de la PAIX au pays est l’affaire du peuple Centrafricains et elle œuvre sans relâche pour cette cause.

La COALITION SIRIRI repropose la tenue d’une grande Conférence inclusive entre Centrafricains pour la PAIX ET LA JUSTICE, en République Centrafricaine même, en dehors de la capitale nationale de préférence, tout en sollicitant avis et conseils des pays amis et/ou voisins ainsi que ceux des organismes réputés dans le domaine de résolution des conflits dans notre pays, la RCA.

Le peuple Centrafricain plein d’espérance a, non seulement, atteint un niveau de Colère tel qu’il doive faire que ce qui ne doit pas être ne soit pas, comme l’INJUSTICE, l’INSÉCURITÉ, l’exclusion, la haine, la corruption, les viols, les pillages, la destruction des lieux de cultes, la démolition barbare des habitations privées, les razzias, les massacres de masse, la pauvreté, etc. mais, il est surtout armé d’un Courage sans nom pour faire que ce qui doit être le soit, notamment la JUSTICE et PAIX, les Logements décents, le retour assisté des réfugiés au pays, les Infrastructures incluant les Routes, les Chemins de fer, les Ponts, les Hôpitaux, les Aéroports, les Écoles et les Universités, l’Eau potable, l’Électricité, l’Industrialisation du pays, bref, la prospérité pour les Citoyens de la République Centrafricaine.

La COALITION SIRIRI dit ceci: osons la PAIX DURABLE, peuple Centrafricain.

Fait le 17 aout 2018

Abdoulaye Hassan GANDI
Coordonnateur en charge de la promotion de la PAIX

COALITION SIRIRI

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here