Centrafrique : Les militaires récemment admis à  la retraite bloquent la circulation sur une avenue de Bangui

0
63


BANGUI –La circulation sur l’avenue de France est perturbée par les soldats admis à  la retraite. Ces derniers réclament le versement des rappels liés à  leur admission à  la retraite.

Ils sont plus de deux cent à  bloquer la circulation sur cette avenue. Ces soldats admis à  la retraite ont érigé des barricades avec des briques sur la voie publique. Séraphin Londo, délégué de ces nouveaux retraités parle d’une situation intenable pour eux, « c’est une décision que nous avons prise avec pincement au cœur. En clair, nous ne pouvons plus contenir la masse de ces anciens éléments Faca qui vivent des situations difficiles », explique-t-il.

Ces retraités visiblement remontés, exigent de l’Etat centrafricain le versement de l’allocation d’invalidité avant la levée de ce mot d’ordre, « nous allons rester dans la rue durant trois jours pour exiger ce qui nous revient de droit. Nous ne voulons plus de promesses parce qu’elles n’ont jamais été tenues. Tous, nous resterons sur place ici jusqu’à  ce que nos droits soient respectés », précise le délégué qui accuse le gouvernement de les tromper sur ce chapitre.

Au ministère de la défense nationale, on n’évite de répondre aux accusations. Un proche de la ministre, a sous couvert de l’anonymat, indiqué que le dossier est en cours de traitement, « le gouvernement fait déjà  ce qui est nécessaire pour faire face à  ce dossier qui est en traitement à  l’heure où je vous parle. Ces anciens militaires le savent, la ministre a mis son poids pour que la situation soit décomptée très vite mais il faut qu’ils soient patients, ils seront payés lorsque les formalités d’usage seront terminées », confie cette source au RJDH.

Nous avons tenté en vain d’entrer en contact avec la ministre de la défense nationale sur ce sujet. Dans le cadre de la restructuration de l’armée nationale, le gouvernement centrafricain a admis 850 militaires à  la retraite. Depuis trois mois, ces derniers exigent du gouvernement le versement d’invalidité. Interrogée par le RJDH le mois dernier, Marie Noà«lle Koyara, ministre de la défense nationale, avait indiqué que le versement de cet argent aux ayants droits se fera lorsque le toilettage du fichier aura pris fin.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here