Développement humain  : le Niger reprend «sa dernière» place au classement mondial

0
9

A l’exception de ces deux dernières années, mais comme cela a souvent été le cas ces dix dernières années, le Niger reprend la dernière place dans le classement mondial en matière de développement humain. Le rapport 2018 sur l’Indice de développement humain du Programme des Nations unies pour le développement, publié vendredi dernier, n’a pas donc pas fait de surprise mais confirme une tendance qui a toujours prévalu.

Le Niger n’y arrive pas. Le Niger recule. D’après le rapport 2018 sur l’Indice de développement humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) publié ce vendredi, le Niger est sur le plan mondial, le pays où la population bénéficie le moins d’une bonne qualité de vie. Le pays ouest-africain occupe la 189ème place sur 189 pays comptabilisés par le rapport, se retrouvant derrière, la République centrafricaine, le Sud-Soudan et le Tchad. Le rapport indique qu’à la naissance, un enfant nigérien a une espérance de vie inférieure à près de 22 ans et peut en moyenne espérer fréquenter les bancs d’une école pendant deux ans. Ses parents quant à eux, vivent avec moins de 1.000 dollars (500.000 francs CFA) par an, dit-on.

Ce nouveau classement du Niger signifie une dégradation des conditions de vie dans le pays. Il faut dire que même s’il s’agit d’une position que le pays a régulièrement occupée ces derniers temps, ces deux dernières années, le Niger était plutôt à l’avant-dernière place, faisant croire à un changement positif alors qu’il avait laissé la dernière place à la République centrafricaine.

Maurice numéro 1 en Afrique

A l’opposé du Niger, l’Etat mauricien s’est hissé à la première place du classement en Afrique. Sur le plan mondial, il occupe la 65ème place, dans un classement dominé par la Norvège, la Suisse, l’Australie, l’Irlande et l’Allemagne qui sont les pays où la population bénéficie de la meilleure qualité de vie.

Rappelons que l’indice de développement humain (IDH) est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. Il tient compte de trois aspects essentiels, notamment, la santé et la longévité, l’accès à l’instruction et un niveau de vie décent. Tous les pays du monde ne sont pas forcément pris en compte, doit-on préciser. «La couverture d’un pays, en termes de son IDH, dépend de la disponibilité des données», insiste le PNUD.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here