Gabon  : le cimentier marocain Cimaf va augmenter sa production locale de 70%

0
59

Selon une source proche du ministère gabonais de l’industrie citée par la presse locale, la société de fabrication exclusive de ciment au Gabon, les Ciments Afrique, va porter d’ici les douze prochains mois, sa production à 850.000 tonnes. Ce niveau devrait être atteint grâce à de nouveaux investissements prévus par le groupe marocain.

La production de ciment au Gabon va considérablement augmenter dans les douze mois à venir. C’est ce qu’a indiqué ce jeudi, une source proche du ministère gabonais de l’industrie qui évoquait les mesures prises par la société Ciments d’Afrique (CIMAF), en charge exclusive de la production du ciment dans le pays, pour faire face à la demande croissante de ce produit.

La source a ainsi confié que la société marocaine envisage le lancement de la deuxième phase de production dans seulement quelques semaines. Aussi, Cimaf a proposé au gouvernement gabonais un train de mesures concernant l’opérationnalisation de son plan d’investissement prévoyant un investissement de près de 10 millions d’euros pour construire d’ici 12 mois, une ligne additionnelle de production de ciment au Gabon.

En effet, la nouvelle ligne disposera d’une capacité de production de 350.000 tonnes par an. Cette capacité viendra s’ajouter aux 500.000 tonnes déjà disponibles pour atteindre une production annuelle totale de 850.000 tonnes, soit une augmentation de capacité de 70%. Cette nouvelle capacité de production aidera le pays à équilibrer le marché qui tourne au ralenti depuis la suspension des importations de ciment sur l’ensemble du territoire gabonais après la découverte de fraudes opérées par certains opérateurs.

Rappelons justement que cette décision du gouvernement a provoqué à ce jour, une pénurie, à l’origine de la montée catastrophique du prix du ciment. Celui-ci est passé de 77.000 francs CFA à 120.000 francs CFA la tonne, sur le marché local.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here