Centrafrique: Le PAN Meckassoua pleure aux noms de ses complices qui l’ont induit en erreur

0
121


Bangui – Le Président de l’Assemblée Nationale Abdou Karim Meckassoua pleure aux noms de ses fidèles et se trouve présentement dans un état alarmiste suite à  la notification de la décision du Tribunal Administratif qui annule purement et simplement son arbitraire arrêté pris contre Madame Agnès Dékono pour relever de ses fonctions de Chargée de Mission.

En effet, l’on a apprend que juste après avoir reçu la notification de la décision du tribunal Administratif, Meckassoua n’a pas pu résister de lâcher que cette humiliation dont il fait l’objet suite à  cette décision de justice est la seule faute des complices Aurélien Simplice ZINGAS, Jean AKANDJI, Lydie NZENGOU et Marie Claire BITOUANGA.

Le pauvre Meckassoua dit regretter amèrement le fait qu’il a suivi les mauvais conseils de ceux-là  qu’il considérait comme des fidèles parmi les plus fidèles. Mais l’homme n’entend pas laisser gratuit ce qu’il qualifie d’un coup monté contre sa personne et promet de se venger.

Comme cet adage bien connu qui dit « le malheur ne vient jamais seul », tout ceci laisse penser à  un véritable séisme qui s’annonce dans le camp Meckassoua avec sa formation politique Le Chemin de l’Espérance dont quelques caciques s’étaient aussitôt réunis pour arrêter une ligne de conduite à  tenir.

En attendant ce n’est qu’un début du commencement car le feuilleton judiciaire qui implique l’Assemblée Nationale par la seule faute de Meckassoua n’est pas encore à  son terme et promet encore une grande humiliation de ce dernier et tous ses sbires qui se trouvent désormais dans son collimateur.

Aux dernières nouvelles l’on apprend que ça chauffe déjà  à  l’Assemblée Nationale entre les sbires de Meckassoua qui sont devenus la risée des autres qui ne pas du camp du PAN.

A suivre…

Herman THEMONA

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here