Libye  : la Manul annonce un accord pour un cessez-le-feu à Tripoli

0
5

Après plus de deux semaines d’affrontements meurtriers entre les forces gouvernementales et les militants de la « Septième Brigade », une milice anti-gouvernementale de la ville voisine de Tarhuna, les deux parties sont parvenues à un accord.

Les populations de Tripoli peuvent maintenant souffler après avoir vécu plus de deux semaines de terreur, au gré des violents et meurtriers combats entre les forces gouvernementales et les militants de la « Septième Brigade », une milice anti-gouvernementale de la ville voisine de Tarhuna.

Selon la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), les deux belligérants ont convenu de mettre fin à toutes les actions militaires dans la capitale libyenne. Sur son compte Twitter, la mission onusienne a ajouté qu’un mécanisme de surveillance et de vérification sera mis en place pour consolider le cessez-le-feu. La Manul a ajouté également qu’un plan concernant le retrait des groupes armés de la grande ville libyenne sera élaboré.

Cet accord vient mettre fin à une situation chaotique qui a déjà fait un bilan officiel (ministère de la santé) de 78 morts, 210 blessés, 16 personnes disparues et 1.800 familles de déplacés.

La Libye est en proie à une situation d’insécurité depuis le soulèvement de 2011 qui a emporté le régime de son ancien guide, Mouammar Kadhafi. Diverses forces se sont opposées depuis lors dans le pays, semant le chaos et la désolation. Actuellement, le pays est divisé entre un gouvernement d’union nationale issu d’un accord parrainé par les Nations Unies et le gouvernement parrainé par le maréchal Khalifa Haftar, l’un et l’autre dirigeant une partie du pays, avec chacun, ses institutions, dont une banque centrale.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here