Centrafrique : Le BIT et le Gouvernement activent un partenariat dans le domaine des BTP par approche HIMO

0
29


Bangui – Le Gouvernement, représenté par le Ministère du Travail et le Bureau International du Travail (BIT) ont organisé du 27 Aoà»t au 07 Septembre 2018, un important atelier de formation sur l’approche à  Haute intensité de la Main d’œuvre par l’utilisation optimale des matériaux locaux à  l’attention de quinze (15) Ingénieurs des Bâtiments et Travaux Publics, professionnels du secteur des BTP et quarante-cinq (45) jeunes et membres des communautés des Arrondissements du 3ème, du 6ème et de Bimbo.

Y ont également pris part, des cadres des départements ministériels impliqués dans les BTP, le représentant du RCPCA de la Jeunesse Pionnière (JPN) du patronat et du syndicat. Les quarante-cinq (45) jeunes, membres des communautés ont été désignées en concertation avec la Plate forme des ONG nationales.

L’objectif général de cette formation théorique doublée d’un chantier-école à  Kokoro entre le 3ème, le 6ème arrondissement et Bimbo est d’assurer le transfert de compétences aux acteurs locaux (Ingénieurs des Bâtiments et Travaux Publics, professionnels du secteur des BTP, jeunes et communautés), sur l’approche HIMO dans le secteur du bâtiment et l’utilisation optimale des matériaux locaux. Spécifiquement, la formation devra permettre aux participants d’acquérir une meilleure compréhension de cette approche technologique et de ses différents aspects appliquée aux techniques de la construction. Cela comprend la valorisation des ressources locales, la création d’emploi, le développement de l’industrie locale de la construction et de production de matériaux locaux.

Selon un des Coordonnateurs du processus, monsieur Jean de Dieu YONGONDOUNGA, Directeur général du Travail, « cet atelier visait plusieurs résultats dont (i) l’amélioration de la résilience des communautés par un meilleur accès à  l’emploi grâce au développement des compétences et l’employabilité des groupes vulnérables au niveau local, (ii) le renforcement des institutions du marché du travail pour accompagner la création d’emplois décents et bénéficiaires de services d’appuis non financiers et financiers, (iii) le renforcement des capacités des communautés pour réhabiliter/construire des infrastructures par les approches à  Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO) ».

Il convient de rappeler que l’ouverture de cet atelier au Rock Club de Bangui, le 27 Aoà»t 2018 a été présidé par le Ministre du Travail, monsieur Jean Christophe NGUINZA qui dans son mot d’ouverture a indiqué que cette activité fait partie de la feuille de route du Gouvernement qui fait de l’emploi décent et surtout de l’emploi des jeunes l’une de ses grandes priorités. Il était entouré de ses collègues Honoré FEà�ZOURE, en charge de l’Agriculture, Gaby-Francky LEFFA de l’Urbanisme et Ahmed SENOUSSI des Travaux Publics et de l’Entretien Routier.

Le BIT a été représenté par monsieur GUISSET AHMADOU, Responsable du Projet Consolidation de Paix et Création d’Emplois Décents en RCA et le Spécialiste HIMO du BIT basé à  Yaoundé monsieur OMBOLO Cyrano un Consultant international a conduit les travaux du chantier Ecole. Un heureux bénéficiaire de ce chantier Ecole de PK5 a exprimé sa joie de recevoir une formation qualifiante qui va désormais changé sa vie et sa manière d’intégrer le processus de réhabilitation de sa localité.

Il va sans dire que la forte implication des membres du Gouvernement dans ce processus montre à  suffisance que la question de l’employabilité des jeunes à  travers les THIMO constitue une réelle priorité de l’Etat. Car cette activité cadre bien avec le pilier 3 du RCPCA à  savoir la relance de l’économie. Aussi, le Gouvernement veut démontrer que le secteur des BTP est porteur d’emplois et de richesses car la RCA dispose de nombreux atouts notamment l’immensité de la matière première (matériaux locaux moins coà»teux), disponibilité de la main d’œuvre, la jeunesse qui se perd en conjecture chaque jour. Il est clair qu’après cette période trouble, l’heure est désormais à  la reconstruction du pays avec des possibilités de création d’emplois décents à  travers la réhabilitation des infrastructures par l’utilisation des matériaux locaux.

A la Mairie secondaire de Kokoro, une belle bâtisse, œuvre du chantier-école est aujourd’hui débout en peu de temps, avec des acteurs des jeunes de PK5, de Kokoro, Cattin et Bimbo locaux et des matériaux locaux. C’est dire que si l’on forme nos jeunes à  la technique des BTP et à  utilisation des matériaux locaux, il y a de fortes chances que la RCA renaît rapidement de ses cendres et que les jeunes vont abandonner la voie de la violence pour se consacrer dorénavant à  la construction de leur pays. Il reste à  espérer que les autres agences suivent l’exemple du concret partenariat BIT-RCA pour faire avancer la cause nationale que de jeter de l’argent dans la gueule des loup où les chantiers ne sont jamais terminés et les auteurs bien connus ne sont jamais inquiétés.

Bienvenu ANDALLA

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here