La police démantèle un vaste réseau de gangsters

1
219


Bangui – Quatorze gangsters supposés être très dangereux ont été appréhendés par les policiers de l’Office central de répression du banditisme (OCRB) puis présentés, samedi 8 septembre 2018 à  la presse.

D’après le directeur de l’OCRB, Bienvenu Zokoué, ces gangsters forment huit associations de malfaiteurs dont le mode opératoire consiste à  attaquer physiquement à  l’aide de couteaux, avec lesquels ils sont poignardent leurs victimes, ou d’arme de guerre, notamment le fusil d’assaut Kalachnikov ou le pistolet automatique.

Bienvenu Zokoué a également indiqué que ces gangsters s’attaquent pour la plupart aux propriétaires de motocyclettes et aux conducteurs de véhicules appartenant aux humanitaires. L’intersection du 5ème Arrondissement de Bangui est le lieu de prédilection des fréquentes attaques de ces brigands, là  où ils volent des motos provenant de l’agglomération du Kilomètre 5. Ce qui a fréquemment entretenu les conflits intercommunautaires.

A côté de ce groupe, le directeur de l’OCRB a signalé avec regret les actions nocives d’un chef de bande, nommé Gbaziali, qui malheureusement est militaire. Ses acolytes et lui se sont fait prendre la main dans le sac lorsqu’ils ont tenté, dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 septembre dernier, de s’attaquer au directeur de cabinet du ministère de la Santé publique et de la population qui revenait du travail.

M. Zokoué a par ailleurs présenté une autre catégorie de malfaiteurs, qui pratiquent le charlatanisme chaque fois que les salaires sont payés afin de subtiliser de l’argent à  leurs victimes dans les taxis. Une tentative vis-à -vis d’une indienne vendant dans la ville a mal tourné et favorisé l’arrestation des auteurs. Pour dissimuler ses preuves, le chef de cette catégorie de bandits, un certain Sanzé, alias Bokassa, a avalé une coupure de faux billet de 10.000 francs CFA.

La dernière catégorie de ces criminels fait du trafic illicite de pierres précieuses. Les membres ont été appréhendés le 30 aoà»t dernier, selon le directeur de l’OCRB, avec 372 grammes d’or en provenance des chantiers de la contrée centrafricaine de Bangandou (extrême sud-ouest). Après expertise, la cargaison a été remise aux autorités centrafricaines en charge des mines.

Bienvenu Zokoué a conclu sa présentation en révélant que l’auteur de l’assassinat de l’Abbé Albert Toungoumale Baba, abattu le 1er mai dernier lors de l’attaque de la Paroisse Notre Dame de Fatima, proche de l’agglomération du Kilomètre 5, est dans ses geôles. Ce criminel, a-t-il dit, est sous bonne protection pour des raisons d’enquêtes.

Il a exhorté la population à  coopérer avec « sa police », chargée, entre autres, de « sa sécurité ».

Source : abangui.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here