Centrafrique : Le Ministère de la Défense lance une campagne de soins en faveur des enfants à  problèmes auditifs

0
10


C’est une action civilo-militaire qui commence ce lundi, 10 septembre, à  l’hôpital militaire de Camp Fidèle Obrou. Une campagne de soins est lancée par le Ministère de la défense nationale en partenariat avec le Ministère de la santé et les partenaires de la santé et de l’enfance en faveur des enfants souffrants des problèmes d’audition. L’annonce a été faite, vendredi 7 septembre dernier, par Mme Marie Noà«lle Koyara, à  l’occasion d’un petit-déjeuner de presse à  son domicile à  Bangui.

On notait aux côtés de la Ministre de la Défense, la présence du Ministre de la santé, Dr Pierre Somsé, de la Représentante de l’Unicef, Mme Christine Mohigana, du Commandant de l’Eutm, Maio, du Directeur-pays de l’Onu-Sida, Patrice Eba, du Chef d’état-major des armées, Zéphirin Mamadou et du Directeur général du service santé de l’armée nationale, Colonel Eudes Gbangba-Ngaï.

En situant le cadre de la campagne de soins en faveur des enfants à  problème d’audition, la Ministre de la Défense nationale a commencé par souligner l’implication de l’armée dans des questions liées à  la santé : « Lorsqu’on parle souvent de l’armée, d’aucuns font allusion aux hommes portant des armes, alors qu’il y a des activités civilo-militaires qui ne se font avec des armes. Ailleurs, en cas de grandes catastrophes, on fait recours à  l’armée qu’on peut faire intervenir plus rapidement avec peu de moyens », a déclaré Mme Koyara.

Et de poursuivre que cette année, dans le cadre de ses activités civilo-militaires, le service de santé de l’armée a choisi comme thème, « les problèmes auditifs ». Car, dans beaucoup de familles, l’on se rend compte qu’il y a des enfants qui ont des problèmes d’écoute ; à  l’école, leurs enseignants n’arrivent pas à  les encadrer, pensant à  tort que ces derniers sont médiocres, alors qu’ils ont un handicap qu’il faut diagnostiquer et traiter.

C’est dans le même ordre d’idée qu’est intervenu Patrice Eba, Directeur-pays de l’Onu-Sida : « Cette compagne nous permettra à  la fois de mettre un accent sur le rôle de l’armée dans la reconstruction de la République centrafricaine tout en prenant en compte la problématique d’ordre social de santé qui nécessite l’action qui a besoin de l’implication de tous ». Il a profité de l’occasion pour annoncer la signature très prochaine d’un Protocole d’accord entre le Ministre de la défense, de la santé, le CNLS et l’Onu-Sida pour marquer l’engagement de l’institution onusienne dans ce projet.

De son côté, Mme Christine Mohigana de l’Unicef a marqué son plein soutien à  l’initiative portée par le Ministère de la défense en faveur des enfants, surtout en cette période de rentrée scolaire. « Nous espérons que nous pouvons travailler au cours des semaines qui viennent pour s’assurer que les enfants qui sont à  l’école sont touchés par cette initiative pour que les enseignants qui vont les recevoir puissent être conscients de l’handicap et de l’accompagnement spécial dont ces enfants auront besoin », a-t-elle exprimé, avant d’ajouter : « … nous espérons pouvoir aider à  rechercher des appuis pour ces enfants qui après le dépistage auront besoin soit d’une prothèse auditive, soit d’un accompagnement sanitaire particulier ».

Les parents ayant d’enfants qui présentent d’handicap auditif sont invités à  venir avec leurs enfants au Camp Fidèle Obrou dès ce lundi pour profiter de cette campagne de soins initiée par le Ministère de la Défense nationale.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here