Rencontre entre le président Touadéra et les Centrafricains vivant en Chine

0
63


Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, a rencontré puis échangé, mercredi 5 septembre, avec les Centrafricains vivant en Chine.

Photo de famille du Chef de l’Etat avec les Centrafricains vivant en Chine
Photo de famille du Chef de l’Etat avec les Centrafricains vivant en Chine
Profitant de son séjour chinois, à  l’occasion du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), Faustin Archange Touadéra a choisi d’échanger avec ses compatriotes résidant en Chine, des étudiants et stagiaires pour la plupart, dont le nombre est estimé à  une centaine de personnes.

A la suite des échanges, les problèmes auxquels les Centrafricains vivant en Chine sont confrontés sont, entre autres, les contraintes de retour de certains, la question de l’insertion professionnelle des étudiants diplômés immédiatement après leur retour dans leur pays d’origine, le nombre très réduit des bourses chinoises allouées aux étudiants centrafricains, l’absence d’une structure d’accueil des nouveaux étudiants et stagiaires à  l’ambassade de la République Centrafricaine en Chine, etc.

Les étudiants ont notamment déploré les arriérés de bourses qui leur sont allouées par le gouvernement centrafricain et la taxation des effets universitaires par le service des douanes centrafricaines lorsque ceux-ci décident de regagner leur pays.

En répondant aux préoccupations de ses compatriotes, le président Touadéra a d’abord brossé l’actualité nationale sur les plans de la sécurité, de l’économie, de la politique, etc.

Les problèmes auxquels les étudiants centrafricains à  l’étranger sont exposés sont presque les mêmes partout dans le monde, a-t-il souligné, promettant toutefois de veiller aux solutions que le gouvernement va déterminer.

Pour clore les échanges, il a exhorté les Centrafricains vivant en Chine d’afficher des comportements exemplaires honorant leur pays en respectant les lois chinoises.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here