RCA/BABOUA : Un Chef de village enlevé, échappe de justesse des griffes de ses bourreaux

0
31


La nouvelle de ce rapt abominable vient de parvenir à  la rédaction de votre quotidien L’Hirondelle ce mercredi 29 Aout 2018. Il s’agit en effet de l’enlèvement d’un Chef du village Bera une localité située à  45 Kilomètres de Baboua. Le moins que l’on puisse dire, est que ce Chef du village a été enlevé purement de-facto par des hommes armés non identifiés dans la nuit du mardi 28 Aout 2018.

Les auteurs de cet acte diabolique ne sont pas encore identifiés toutefois, certaines sources locales ont indiqué que selon des indices, les pistes de soupçon sont orientées vers la coalition des groupes armés du 3R du redoutable SIDIKI qui sèment la terreur et l’angoisse dans cette région du pays.

La nouvelle de l’enlèvement de ce notable a créé la psychose parmi les habitants de cette localité qui ne savent plus à  quel saint se vouer. Pour l’instant les autorités administratives et locales de la S/P de Baboua ont confirmé ce rapt et ont lancé un appel au calme et sollicite urgemment le déploiement des Forces Armées Centrafricaines (FACA) dans ladite contrée.

Le Sous/Préfet de Baboua Raphael Beoroféï a déploré cet enlèvement de ce Chef du village de Béra et a réitéré sa ferme volonté pour mettre des stratégies en vue de retrouver le plus tôt possible ce notable « Nous déplorons l’enlèvement de ce Chef de village et nous avons informé la hiérarchie, nous sommes à  pied d’œuvre et faisons tout pour retrouver le notable. Nous sollicitons par la même occasion, les forces armées centrafricaines (FACA) stationnées à  Bouar de s’impliquer afin de traquer les auteurs de cet acte »a-t-il-fait savoir.

A la dernière nouvelle, nous venons de l’apprendre sur les ondes de nos confrères du Réseau des Journalistes des Droits de l’Homme (RJDH), que ce Chef du village de Béra s’est échappé de justesse entre les griffes des éléments armés. Il est à  ‘’heure actuelle saint et sauf dans sa famille.

Faut-il noter que cet incident intervient, au moment où se tient encore à  Bouar dans la localité de Nana Mambéré, un conclave des différentes factions des groupes armés qui sèment la terreur dans certaines localités de l’arrière-pays. Comment admettre qu’en dépit des efforts de la communauté internationale et des partenaires pour la mise en œuvre du programme DDR-R, les groupes armés ne transigent pas en dépit de leur engagement à  ce programme de désarmement ?

L’on espère que les autorités nationales, la Minusca et d’autres personnes de bonne volonté vont s’impliquer très rapidement dans les actions pouvant à  ce Chef de village kidnappé de retrouver la liberté et sa famille.

Bienvenu ANDALLA,

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here