mercredi, décembre 19, 2018
Accueil Actualités Centrafrique : « Taranissi », un espace d’apprentissage pour enfants ouvert à...

Centrafrique : « Taranissi », un espace d’apprentissage pour enfants ouvert à Bangui

0
46

BANGUI, 15 aout 2018 (RJDH)—Un espace de jeux culturels dédiés aux enfants pendant les vacances est lancé à Bangui, à l’école CNSS derrière le Parc du Cinquantenaire dans le 1er arrondissement de Bangui.  C’est une initiative de Brice Ekomo Soignet à travers l’Association Keep In Touch (KIT).

« Taranissi » qui veut dire « essaie voir, ose » est le nom de l’atelier de vacance dont le but est de rassembler dans un même lieu la population centrafricaine et donner la latitude aux enfants ainsi qu’aux adultes de découvrir les activités culturelles jadis oubliées et d’apprendre les dessins, les jeux, la poterie…

Selon le promoteur Brice Ekomo Soignet, cette activité qui durera un mois vise à occuper les enfants pendant les vacances « il n’y a pas des aires de jeux pour les enfants à Bangui, même le jardin et le Parc du cinquantenaire sont transformés en bar, les kermesses ne répondent plus aux aspirations des enfants, voilà pourquoi nous avons osé. Taranissi permettra aux enfants de répartir à l’école avec un plus », a-t-il souligné.

« Les enfants viennent ici pour jouer et apprendre dans l’Atelier créatif, l’Atelier de Peinture, de Sculpture, de Tricot, de Poterie ainsi que l’atelier Ilouma qui consiste à faire apprendre aux enfants les notions de l’agriculture. Et pour cet atelier, deux pic-Nick seront organisés au champ de Bida Koyagbele dans le 7e arrondissement, afin de faire découvrir aux enfants l’agriculture en milieu urbain »,  a précisé Brice Ekomo.

L’entrée à cet espace est gratuite alors que l’admission dans les ateliers est payante, « pour les enfants c’est gratuit et les accompagnateurs paieront 1000 FCFA. Pour les ateliers, cela dépendra des ateliers et du nombre des enfants », a expliqué le promoteur.

Cet espace est organisé grâce à l’appui du département américain en Centrafrique, à travers le programme Keep In Touch. Plusieurs personnes et entreprises ont aussi contribué pour la réussite de cette première édition, qui a vocation à s’étendre dans chaque arrondissement et ville du pays.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here