Centrafrique : « L’indépendance ne doit pas rester sur le papier » selon le parti RDC

0
36


BANGUI –Le Rassemblement Démocratique Centrafricain(RDC) s’est interrogé du bilan de 58 ans d’indépendance de la République Centrafricaine. Selon le 1er vice-président dudit parti Augustin Tossa-Benza « cette date doit permettre de faire le bilan de l’indépendance sur tous les domaines».

Ce 13 aout 2018, la République Centrafrique fête ses 58 ans d’indépendance dans un contexte de crise sécuritaire dans le pays. Le parti Rassemblement Démocratique Centrafricain(RDC) s’est interrogé du bilan du 58ème anniversaire du pays, alors que plusieurs centrafricains, selon le 1er vice-président Augustin Tossa, vivent dans une situation critique dans tous les domaines.

«Le 13 aout, c’est la fête de l’indépendance, mais alors le 13 aout doit permettre de faire le bilan de notre indépendance. Nous sommes pratiquement à  presque 60 ans, quel est le bilan, quel est le niveau de vie des centrafricains dans tous les domaines ? » S’est-il interrogé.

Le RDC veut voir cette indépendance se traduire dans les faits et non sur le papier, « aujourd’hui certes, c’est notre fête de l’indépendance mais, il ne faut pas que cela reste une indépendance sur le papier ! Mais, réellement comme le prouve le papier » a souhaité Augustin Tossa premier vice-président du RDC.

Pour lui, depuis l’indépendance, les situations sécuritaires, sanitaires et économiques de la RCA ne sont pas à  la hauteur de la souveraineté du pays car, aujourd’hui la RCA est plus supporté par l’extérieur.

Le Président de la République Faustin Archange Touadera dans son message à  la nation à  l’occasion de la fête nationale de l’indépendance a tendu toujours la main aux groupes armés pour le retour définitif de la stabilité en RCA. Il a invité le peuple à  réfléchir profondément sur l’avenir de la RCA.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here