Centrafrique : Le prochain déploiement des FACA commenté par la presse écrite

0
255


BANGUI – Les confrères de la presse écrite ont annoncé et commenté ce jour le prochain déploiement des forces de défense. Tous ont pour source le chef de l’Etat qui l’a annoncé à  l’occasion de la fin de formation des FACA le samedi dernier.

Bambari, Bouar et Dékoa ce sont les villes où les prochains déploiements des FACA devraient se faire. Ces villes ont été citées par le Confident et l’Agora. Nos confrères du journal parlent d’une opération de sauvetage à  Bambari, Bouar et Dékoa. Le journal note que les villes citées, font parties des zones où l’insécurité étouffe l’élan de la relance et empêche les populations de vaguer à  leurs activités quotidiennes, c’est ce qui amène le Confident a qualifié ce déploiement « d’opérations de sauvetage ».

L’Agora s’inscrit dans la même logique en trouvant un dénominateur commun aux trois villes où vont être déployés les FACA. Pour ce journal, en dehors de l’insécurité, ces villes ont une certaine position stratégique qui nécessite une couverture militaire afin de faire face à  toute éventualité. Bambari est menacée par les groupes armés qui ont une certaine dose de partition, Dékoa est la dernière ville avant Sibut qui ouvre la voie à  Bangui et avec la présence des groupes armés à  Kaga-Bandoro avec des velléités de marcher sur Bangui, la présence des FACA à  Dékoa est une nécessité. La proximité de Bouar avec la frontière camerounaise, la place comme une localité à  protéger, selon l’Agora qui salue l’initiative.

Le Démocrate à  sa une du jour, annonce le refus du colonel Alfred Service de prendre service comme sous-chef d’état-major en charge de la planification. Selon nos confrères, ce haut gradé qui a été reçu par le chef de l’Etat, n’entend pas occuper ce poste qui le place en 4ème position, lui qui est un fantassin et qui aurait déjà  occupé un poste plus élevé, affirme le démocrate qui cite des sources proches de l’intéressé.

Question de justice dans l’Agora. Nos confrères évoquent le cas des gens tués sous les trois derniers régimes, « à  quand la vérité sur les morts des régimes de Patassé à  Djotodia en passant par ceux de Bozizé ? », s’interroge le journal en grand titre accompagné des images des présidents Bozizé et Djotodia. Nos confrères estiment que la nation en général sinon les parents des victimes méritent de connaitre le sort des disparus ou des tués enregistrés durant les périodes citées.

Le Confident revient sur la question de dialogue et au journal de titrer, « le dialogue, l’amnistie ou le déluge ». Droit dans ses bottes, ce journal qui n’a jamais caché son opposition au dialogue en préparation, considère qu’avec cette initiative la République Centrafricaine est en train d’aller droit vers un déluge qui n’épargnera personne dans ce pays.

Nous terminons cette revue de presse par l’annonce de l’amnistie de l’ancienne première dame de la Cote d’Ivoire Simone Gbagbo, une décision du président Ouattara qui l’inscrit dans le cadre de la réconciliation, une information du journal français le monde, reprise ce matin par le démocrate. Bonne lecture à  toutes et à  tous mais sachez le « la vie est action par conséquent prenons action tous les jours ».

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here