Centrafrique : le gouvernement invalide les documents obligatoires des automobiles et engins à  deux ou trois roues

0
64


Le ministère centrafricain des Transports et de l’Aviation civile, dans la perspective des réformes, a invalidé les permis de conduire, les plaques d’immatriculation des automobiles et engins à  deux ou trois roues ainsi que les cartes grises desdits engins, a appris Xinhua vendredi d’une source proche du ministère.

D’après le directeur général des transports de surface, Nono-Venceslas Nguérékoumon, dans une déclaration à  la presse vendredi, « il s’agit d’une refonte permettant au ministère des Transports et de l’Aviation civile de disposer d’une base de données fiable capable de refléter la réalité sur le terrain ».

Il a fait savoir qu’avec la crise qui a secoué le pays depuis 2012, des automobiles et engins à  deux ou trois roues ont été volés. Aussi, de faux papiers, à  l’exemple des permis de conduire et cartes grises, ont été établis dans les quartiers, créant ainsi un net déséquilibre entre les données réelles du ministère et les réalités du terrain.

Pour se donner une idée fixe des données, M. Nguérékoumon a annoncé un départ à  zéro au moment de la délivrance de toutes les pièces se rapportant à  la circulation routière, démarrant tout naturellement avec le numéro 000001, ajoutant que la confection de ces pièces, pour la plupart biométriques, est confiée à  une société expatriée dénommée Al Madina.

Ces réformes, a poursuivi l’intéressé, s’étendront aux certificats de capacité pour les conducteurs de taxis et bus, appelés à  mieux connaître les coins et recoins des villes.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here