La Cour criminelle de Bangui condamne l’accusée Rose Kpiamalé à  15 ans de travaux forcés

0
126


La Cour criminelle de Bangui, en session depuis le 16 juillet dernier sous la conduite du juge Thierry Joachim Pessiré, a condamné, vendredi 20 juillet 2018 à  15 ans de travaux forcés avec une amende de 15 millions de francs à  titre de dommages et intérêts, l’accusée Rose Kpiamalé, poursuivie pour complicité d’assassinat et meurtre avec préméditation.

Résidant à  Ouango dans le 7ème arrondissement de Bangui, Rose Kpiamalé est condamnée suite au décès de son voisin Polycarpe Mossoua, bastonné et poignardé à  mort par des miliciens anti-balaka, aujourd’hui en cavale, qu’elle a sollicités pour trancher un litige sur un raccordement au réseau électrique.

Réagissant après le verdict, l’avocat de l’accusée, Anatole Max Maïtovo, a indiqué son intention de se pourvoir en cassation, estimant que sa cliente était initialement poursuivie pour meurtre et non pour complicité d’assassinat.

Il faut noter que la session criminelle de la Cour d’appel de Bangui poursuivra ses audiences lundi prochain avec l’affaire ministère publique contre Wilfried Epoua, poursuivi pour vol aggravé et consommation de chanvre indien.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here