Chine-Afrique  : A Dakar, le président Chinois prône le renforcement des liens avec l’Afrique

0
15

En visite officielle à Dakar depuis samedi 21 juillet, le président Chinois a promis de renforcer les liens économiques avec l’Afrique. En moins de deux décennies, la région est devenue l’un des partenaires économiques stratégiques de la Chine.

La Chine, déjà bien présente en Afrique, veut renforcer sa position sur le continent. C’est le message lancé par le président Chinois Xi Jinping qui en a fait la promesse ce samedi 21 juillet, lors d’une visite officielle de deux jours au Sénégal. Cette visite est la première étape d’une tournée africaine qui le conduira également au Rwanda et en Afrique du Sud, pour un sommet des pays du BRICS: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. C’est également la première visite de Xi Jinping en Afrique de l’Ouest en tant que président.

Une arène nationale à 57 millions de dollars

Le président Chinois qui a tenu une conférence de presse conjointe avec le Président Sénégalais Macky Sall a salué le dynamisme économique constaté sur le continent. « Chaque fois que je viens en Afrique, j’ai vu le dynamisme du continent et les aspirations de son peuple pour le développement. (…), Je suis très confiant dans l’avenir des relations sino-africaines », a déclaré Jinping Xi. Ce dernier a procédé ce dimanche 22 juillet, lors d’une cérémonie officielle, à l’inauguration d’un complexe sportif de 22 000 places à Pikine dans la banlieue dakaroise. Le président Chinois y a donné à son homologue Sénégalais les clés de l’arène nationale, un ouvrage ultramoderne au coût de 32 milliards de Fcfa, soit 57 millions de dollars construit par une entreprise chinoise et dédié à la lutte, premier sport national au Sénégal.

L’Afrique un partenaire économique et stratégique de la Chine

L’Afrique est désormais l’un des premiers partenaires économiques et stratégiques de la Chine. Le continent connait un boom des projets d’infrastructures, gérés et financés à des tarifs préférentiels par la Chine, dans le cadre de l’initiative « Belt and Road » de Xi Jinping visant la construction d’un réseau de transport reliant la Chine par terre et mer à l’Asie du Sud-Est, à l’Europe et à l’Afrique.

Dans le cadre de cette initiative, la Chine a promis 126 milliards de dollars: Ce qui a été considéré par ses partenaires comme une source de financement vitale pour le monde en développement. Au Sénégal, des prêts chinois ont financé une autoroute reliant la capitale Dakar à Touba, sa deuxième ville principale, et une partie d’un parc industriel sur la péninsule dakaroise. Et les deux pays viennent de signer plusieurs conventions et accords de partenariat.

Un partenariat critiqué

En plus de son potentiel en commerce et en ressources minérales, la Chine veut faire de l’Afrique un soutien politique notamment dans son bras de fer avec Taiwan. La diplomatie chinoise a réussi, en mai de cette année, à agir en sorte que tous les pays africains à l’exception du Swaziland rompent leurs relations diplomatiques avec Taïwan, que la Chine considère comme une province. La politique chinoise suscite néanmoins des critiques de la part des spécialistes qui doutent de la capacité de certains pays africains à soutenir le niveau d’endettement : Et qui à termes, peuvent être contraints de céder des parts dans des secteurs stratégiques à des entreprises chinoises pour honorer leurs engagements.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here