Ouverture de la session criminelle de la Cour d’appel de Bangui

0
67


La première session criminelle de l’année de la Cour d’appel de Bangui a démarré ce lundi avec l’inscription au rôle de 26 affaires mettant en cause quelque 35 prévenus dont la plupart sont accusés de crimes, de détention d’armes de guerre, de viols et séquestration.

Bien qu’identifiés, beaucoup de ces derniers qui appartiennent à  des groupes armés courent toujours et seront de ce fait jugés par contumace, a indiqué le procureur général près la Cour d’appel de Bangui, Eric Didier Tambo, faisant notamment référence à  Abdoulaye Hissein, un chef rebelle ex séléka en fuite.

Le procureur général a également annoncé que parmi les prévenus, on dénombre des enfants soldats.

Certains de ces derniers sont aux arrêts depuis longtemps à  la prison centrale de Bangui à  la sortie est au quartier Ngaragba dans le 7ème arrondissement là  où d’autres, jugés plus dangereux, sont à  la prison militaire du camp de Roux au centre-ville.

Deux dossiers seront jugés par jour, selon les estimations de la Cour d’appel jusqu’à  la date butoir fixée au 31 aoà»t prochain.

La session criminelle de l’année dernière a été marquée par des peines lourdes, plus particulièrement la perpétuité prononcée contre les éléments des groupes armés pris en flagrant délit de violences par les casques bleus.

BB/cat/APA

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here