UEMOA : des réformes de la gouvernance du marché financier et boursier « engagées »

0
20

Reçu ce jeudi par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, le président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers, Mamadou Ndiaye, a indiqué à l’issue des échanges que des réformes visant à améliorer la gouvernance institutionnelle du marché financier et boursier de l’espace Uemoa ont été « engagées ».

« On est engagé dans une phase de réformes très importantes », a déclaré ce jeudi 12 juillet, Mamadou Ndiaye, le président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF). S’adressant à la presse au sortir d’une audience avec le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, le responsable a ajouté que ces réformes devraient permettre à terme d’ « améliorer sensiblement la contribution du marché financier au financement des économies » de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Pour ce projet, des secteurs spécifiques sont visés, a-t-il expliqué. Les réformes concernent « tout le marché financier et la bourse ». Elles visent à « mobiliser suffisamment d’épargne et mettre cette épargne au service des économies », a souligné Mamadou Ndiaye, après avoir échangé avec celui qui est également président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat de l’organisation sous-régionale.

Refonte du cadre réglementaire et de la gouvernance institutionnelle

Dans les détails, Mamadou Ndiaye a laissé entendre que « les réformes ont démarré » avec la « refonte du cadre réglementaire et la gouvernance institutionnelle du Conseil régional ». Cet important changement porte entre autres sur le statut du président du Crepmf. La réforme fait de lui un « résident »,  alors que « jusqu’ici la présidence n’était pas résidente », a expliqué Ndiaye.

En dehors de cet aspect, les décideurs de la sous-région envisagent un changement de dénomination pour le Crepmf. « La Conférence des chefs d’État a statué sur un certain nombre de décisions dont le changement de dénomination (du Crepmf et) nous allons adopter à la prochaine Conférence une nouvelle dénomination qui va rendre encore plus visible cette autorité », a déclaré le président du Crepmf. Il a indiqué qu’il s’agira de la décision majeure à l’ordre du jour lors de la prochaine Conférence des chefs l’Etat de l’organisation.

Rappelons que la semaine dernière, Mamadou Ndiaye avait expliqué que le potentiel de l’espace Uemoa n’était pas exploité comme il le fallait, du fait d’un manque de culture boursière. S’exprimant dans le cadre d’une journée d’information et de sensibilisation sur le marché financier de l’Uemoa organisée par son institution à Dakar, il a admis une sous-information notoire sur le marché financier, une méconnaissance de la bourse, de ses produits et des transactions, entre autres. Ces réformes importantes devraient aider à corriger ces insuffisances.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here