L’ONU finalise le premier pacte mondial sur les migrations

0
12


Les pays membres de l’ONU ont finalisé vendredi le texte d’un Pacte mondial pour des migrations sécurisées et ordonnées, marquant la première fois qu’ils se réunissent pour négocier un accord couvrant toutes les dimensions des migrations au niveau international.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole de l’ONU, citant le vice-secrétaire général de l’ONU, Amina Mohammed, a déclaré que « ce pacte démontre le potentiel du multilatéralisme : notre capacité à  nous réunir sur des questions exigeant une collaboration mondiale, quelque compliquée et litigieuse qu’elle soit ».

Le porte-parole a également indiqué que la Représentante spéciale du secrétaire général pour les migrations internationales, Louise Arbour, avait souligné que « la mobilité humaine sera de notre côté, comme elle l’a toujours ».

« Nous ne pouvons autoriser ses aspects d’exploitation chaotiques et dangereux à  s’imposer comme normaux. La mise en oeuvre de ce pacte apportera sécurité, ordre et progrès économique au bénéfice de chacun », a dit Mme Arbour.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné que les migrants étaient un moteur de croissance remarquable car ils représentent un total de 250 millions de personne, soit 3% de la population mondiale, mais une contribution au produit intérieur brut mondial de 10%.

Jeudi, le secrétaire général a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il considérait les migrations comme « un phénomène mondial positif », ajoutant qu’il était également inévitable et devrait être organisé.

Les pays membres de l’ONU ont participé ces derniers jours au sixième et dernier round de négociations sur ce pacte. Le texte finalisé est prévu pour être adopté lors d’une conférence intergouvernementale au Maroc les 10 et 11 décembre.

Ce pacte est le premier accord intergouvernemental à  couvrir un large éventail d’aspects des migrations internationales de manière complète et holistique, comprenant les facteurs qui poussent les populations à  se déplacer, les voies légales de migration, la lutte contre le trafic et la contrebande, la mobilisation des bénéfices économiques de la migration et le retour des migrants.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here