Mansa, la nouvelle plateforme numérique pour booster le commerce intra-africain

0
22

Afreximbank lance Mansa, la plateforme numérique africaine qui a pour but de booster le commerce intra-continental.

La cérémonie de lancement s’est déroulée ce jeudi midi au Transcorop Hilton Abuja, où se tiennent les 25ème assemblées générales de la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank). Le président Dr Bénédict Oramah, accompagné de l’ancien président d’Afreximbank Jean Louis Ekra, ont inauguré Mansa, la nouvelle plateforme numérique africaine. Objectif, booster le commerce intra-continental.

« Mansa servira de principal répertoire et source fiable d’information sur le Costumer Due Diligence par rapport aux entreprises africaines, les institutions financières, semi-publiques et entités liées. Le but de la plate-forme Mansa est de faciliter l’accès à l’information nécessaire pour conduire le processus  »Know your Customer », la lutte contre le blanchiment d’argent, les évolutions du contre-terrorisme, réduisant ainsi les coûts de conformité dans le commerce africain et les transactions de financement de projet », a déclaré Dr Oramah.

Que signifie Mansa ? Retour dans l’histoire. Il s’agit en effet du titre attribué à l’empereur du Mali entre le 13è et le 14è siècle. Le premier à l’arborer était le célèbre Soundiata Keita. « C’était un illustre commerçant et c’est esprit que nous voulons mettre en valeur en choisissant ce nom », a déclaré en conférence de presse Dr Georges Elombi, Vice-président exécutif d’Afreximbank.

Cette plateforme est l’aboutissement de quatre longues années de travail au sein d’Afreximbank, selon Maureen N. Mba, Associate Director Compliance. Le projet, dont le coût qualifié « d’important » reste secret, a nécessité le recrutement de nombreux informaticiens.

« Nous avons mis en place cette plateforme pour aider les 450 millions de PME qui souffrent à travers le continent », a-t-elle déclaré, soulignant la mise à disposition des informations claires sur les entreprises permettrait de renforcer la confiance des banques qui ont souvent été frileuses face aux demandes de prêts des PME.

Selon Afreximbank, la mise en place de Mansa est par ailleurs le fruit d’un travail concerté avec « tous les gouvernements » du Continent, « afin que cette plateforme ne serve pas uniquement au monde de l’entreprise, mais à tous les usagers ».

« Notre nouvelle plateforme Mansa est une extension naturelle de la mission d’Afreximbank qui est d’étendre, développer et diversifier le commerce africain », a précisé Dr Oramah, soulignant que Mansa améliorera le commerce africain en permettant l’intégration efficace des clients tout en réduisant la charge de travail opérationnel et les coûts de conformité pour toutes les parties prenantes.

Pour le développement de Mansa, Afreximbank travaille en partenariat avec plusieurs institutions internationales dont la Banque africaine de développement (BAD), la Fédéral Bank of New York, l’African Finance Corporation ou encore la Société financière internationale (IFC).

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here