Commerce intra-africain : A Abuja, Afreximbank prêche l’urgence de l’action

0
26

La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) a lancé ce mercredi l’édition 2018 de ses assemblées générales annuelles qui se tiennent du 11 au 14 juillet à Abuja, au Nigeria. Placé sous le thème « Célébrer le passer, façonner l’avenir », l’événement qui accueille plus de 2500 participants venant de 60 pays s’articule entre autres autour des intérêts de la zone de libre échange pour les économies du continent.

Fini les discours, place à l’action et ce, urgemment ! C’est dans cet esprit qu’Afreximbank aborde la 25ème édition de ses assemblées générales ouverte ce mercredi 11 jusqu’au 14 juillet au Transcorp Hilton à Abuja, au Nigeria. Placée sous le thème « Célébrer le passé, façonner l’avenir », l’événement -qui réunit plus de 2500 leaders du monde des affaires et de la politique, venus de plus de 60 pays à travers le monde- se veut donc être une porte ouverte au pragmatisme.

Et c’est nourri de cet esprit qu’Afreximbank, par la voie de son président, Dr Benedict Oramah, confirme le programme de décaissement de 25 milliards de dollars d’ici 2021, visant à stimuler le commerce intra- et extra-africain, annoncé en mars dernier à Kigali en marge de la signature par les chefs d’Etat de l’accord de lancement de l’accord de libre-échange continental.

« Les divisions que nous voyons en Afrique, le retard du développement du commerce intra-africain sont des problèmes qui persistent. Pendant des années nous avons fait des vœux pieux, mais, en mars, nous nous sommes engagés sur une voie de solutions », a-t-il déclaré lors de son allocution.

Et c’est sur ce nécessaire pragmatisme qu’a insisté la représentante du président Muhammadu Buhari, Kemi Adeosun, ministre des Finances du Nigeria. « Nous en avons assez d’entendre tout ce qui est dit sur le potentiel de l’Afrique. […] L’approche régionale a porté beaucoup de fruits dans d’autres régions du monde », a-t-elle déclaré, avant d’ajouter : Je crois qu’il est temps que nous puissions tirer parti de notre potentiel en la matière. Il est temps que nous nous mettions à l’œuvre pour réaliser une fois pour toute nos objectifs de développement ».

Fondée en 1993 et basée au Caire, en Egypte, Afreximbank a pour mission de financer et promouvoir le commerce intra et extra-africain. Début juin, la Banque accueillait la Guinée équatoriale en tant que son 50ème Etat membre. Ses appuis au commerce intra-africain dans les pays du Continent se chiffrent à des milliards de dollars. Les deux derniers à recevoir respectivement des enveloppes de 2 milliards et d’un milliard de dollars sont l’Angola et l’Afrique du Sud.

Présent en special guest à cet événement, Cyril Ramaphosa, président d’Afrique du Sud, a salué les efforts d’Afreximbank dans la promotion et le financement du commerce intra- et extra-africain. Le locataire des Union Buildings de Pretoria s’est fait le prédicateur d’une Afrique forte si elle arrive à fédérer autour du projet de zone libre échange actuellement en discussion au sein de l’Union africaine (UA) qui, a-t-il rappelé, permettrait notamment de restructurer les marchés africains et supprimer les contraintes pour voir éclore une Afrique plus forte.

« Nous sommes témoins de la croissance économique soutenue dans plusieurs pays du continent, des entreprises qui font la différence, … Nous sommes donc optimistes pour l’avenir du continent compte tenu des changements récents avec la création de la Zone de libre-échange. Cette zone fera gagner le continent », a déclaré Cyril Ramaphosa.

« Toute nation du continent n’aura aucune importance si elle ne s’inscrit pas dans le partage d’un développement qui profite aux populations. Nous devons être animés d’un esprit d’urgence »

Pour le président sud-africain, l’autre composante incontournable au développement du commerce intra- et extra-africain est l’adhésion des talents africains. « Il est grand temps que les capacités productives qui sont intrinsèques à tout africain soient utilisées pour le développement du continent », a-t-il déclaré.

Toutes ces questions seront amplement débattues au cours de cette première journée des 25ème assemblées générales d’Afreximbank sous le thème « Renforcer l’Afrique par l’intégration régionale ».

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here