Centrafrique : discours du général de brigade Hermà­nio MAIO à  l’occasion de la Cérémonie de relève EUTM-RCA 4/2018, EUTM RCA 5/2018

0
15


EUTM RCA 2018

Mission d’entrainement de l’union européenne

Discours du général de brigade Hermà­nio MAIO, Commandant la mission EUTM-RCA.

Madame le ministre de la Défense,

Madame l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne,

Monsieur le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies et chef de la MINUSCA,

Monseigneur de Wit Guzman, Nonce Apostolique,

Monsieur l’ambassadeur de la République populaire de Chine,

Monsieur le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis,

Monsieur le 1er conseiller de l’ambassade de Russie,

Mon général, inspecteur général de l’armée nationale,

Mon général, chef d’état-major des armées,

Mon général, commandant la Force MINUSCA,

Mon général, commandant les éléments français au Gabon,

Mesdames et Messieurs les membres de la Communauté diplomatique,

Mesdames et Messieurs les représentants des Organisations internationales,

Messieurs les attachés de défense,

Chers invités,

Chers camarades,

Nous sommes honorés de votre présence à  l’occasion de cette cérémonie qui marque le passage de témoin d’une partie importante de la mission EUTM après 6 mois de travail intense conduit en étroite collaboration avec nos partenaires centrafricains, au ministère de la Défense, à  l’état-major de l’armée et au camp Kassaï. Votre présence illustre à  nos yeux la reconnaissance du travail accompli et l’amitié qui nous unit.

Votre présence souligne aussi la richesse de notre mission, qui tisse des liens avec l’ensemble de la Communauté internationale, toujours dans l’intérêt de la Centrafrique et de la remontée en puissance de ses Forces armées. Tandis que sonne l’heure du retour au pays pour certains d’entre nous, d’autres relèvent déjà  le flambeau de la mission de formation et d’entrainement de l’Union européenne en République centrafricaine et poursuivront avec le même dévouement et la même rigueur ce travail en commun.

Mesdames et Messieurs,

Nous nous rassemblons aujourd’hui pour célébrer la fin de mission du 4e contingent d’EUTM-RCA. Lancée officiellement le 11 janvier dernier à  ce même endroit, elle touche à  sa fin. Avant de se projeter sur le second semestre de l’année 2018 et ses défis, permettez-moi de souligner la continuité de la Mission EUTM-RCA et l’ampleur des tâches réalisées au cours des six derniers mois de mission dans un cadre multilatéral avec la MINUSCA, la Délégation de l’Union européenne, les différentes représentations diplomatiques et, surtout, le ministère de la Défense, l’EMA et les FACA.

Lors de cette période, EUTM RCA a participé à  l’élaboration de 26 documents-cadres pour la Défense et les Armées, a achevé le projet-pilote DDRR, a formé un bataillon d’infanterie et a dispensé des formations qualifiantes à  près de 300 militaires. Vous tous, militaires d’EUTM, des piliers comme de l’état-major, avez concouru à  ce résultat !

L’élaboration du corpus doctrinaire du ministère et de l’état-major dessine les contours d’une structure de Défense optimisée. Si la loi de programmation militaire est encore évolutive, les documents-cadres et les projets d’infrastructure à  Bouar comme à  Bangui permettront une efficacité accrue des FACA. Les engagements financiers des partenaires internationaux lors de la dernière Table Ronde devraient également consolider cette dynamique de remontée en puissance. Je tiens à  remercier ici madame Isopi, ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne, pour son appui déterminé et sa constante bienveillance envers EUTM, la Défense et les Armées.

Point essentiel pour le processus de paix, le projet de démobilisation, désarmement, réintégration, rapatriement s’est d’abord incarné dans un projet-pilote. EUTM a conduit deux sessions, permettant l’inclusion de 232 ex-combattants dans les Forces armées centrafricaines. Ils participent désormais à  l’effort collectif pour la restauration de la paix. Convaincu de l’importance du plan DDRR, EUTM poursuivra son soutien aux FACA, espérant néanmoins que tous les Corps habillés et la société centrafricaine contribuent à  cette tâche.

La formation du bataillon d’infanterie territoriale n°2 s’achève bientôt. Ce 3e bataillon formé par EUTM et fort de 600 hommes va prochainement pouvoir concourir aux déploiements à  PAOUA, OBO, SIBUT, BANGASSOU et BOUAR. Nous espérons une cérémonie présidée par Son Excellence le Président de la République à  Bangui comme récompense des qualités remarquables montrés par ce bataillon lors de sa formation.

L’autonomisation croissante des FACA s’effectue aussi par les formations qualifiantes adaptées aux déploiements opérationnels, comme le séminaire tactique pour l’EMA, le stage logistique, les formations sur les systèmes d’informations et de communication, les formations au rétablissement d’itinéraire avec ponts métalliques au profit du bataillon du génie, mais aussi les modules de droit international humanitaire. Les témoignages de nos partenaires de la Communauté internationale attestent de la qualité du travail effectué à  Kassaï au regard de l’excellent comportement des FACA et de leur efficacité sur le terrain. Par ailleurs, les compétences techniques et pédagogiques inculquées permettent la formation autonome des soldats des unités, pour le plus grand bénéfice des unités combattantes.

Enfin, le processus de rajeunissement de l’armée centrafricaine est enclenché. Le paiement des arriérés de salaire Stipends va bientôt entrer dans sa phase de paiement, grâce à  l’implication commune du ministère de la Défense, d’EUTM et l’effort financier des Etats-Unis au profit des militaires centrafricains. Le travail de conseil en ressources humaines va aussi concourir à  la levée de 1 000 recrues, qu’EUTM sera prêt à  former.

Le prochain semestre sera celui de la consolidation de ces acquis, au travers d’un mandat EUTM renouvelé permettant l’élargissement de notre zone d’action. Ce sont les défis des hommes et femmes du nouveau contingent d’EUTM.

Suivant les directives du Plan National de Défense, le déploiement progressif en garnison est la prochaine étape majeure des Forces armées centrafricaines. Afin d’accompagner les FACA, EUTM va étendre ses activités de formation sur Bouar lors du prochain semestre, au besoin en liaison avec les Eléments français au Gabon commandé par le général de Kersabiec, que je remercie pour son soutien constant.

Pour permettre une restauration efficace de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire, EUTM va également appuyer la Gendarmerie, tout en poursuivant la formation des FACA, que ce soit les nouvelles recrues, les ex-combattants ou les unités à  recycler. Tous les trimestres, des soldats instruits et entrainés selon des standards élevés seront prêt à  porter haut les couleurs de la Centrafrique.

Les prochains mois seront donc tout aussi exigeants que les précédents. Dans cette entreprise exaltante et indispensable pour un avenir meilleur, je ne doute pas qu’EUTM saura poursuivre son appui désintéressé et bienveillant aux Centrafricains et à  leurs Forces armées. Demain comme hier, il s’agira d’avancer ensemble en gardant à  l’esprit l’intérêt supérieur de la Centrafrique.

Permettez-moi maintenant d’adresser quelques mots en anglais aux militaires que j’ai l’honneur de commander.

Dear comrades,

We are arriving to the end of another cycle in EUTM. It has been a full six month, with a lot of activity, Advising, Educating and Training, and a lot of planning, preparing the mission’s continuity with Brussels.

I am sure your successors will continue the hard work you have developed these past months and will contribute to the improvement of the situation in CAR. I want you to be proud of what you have done and I want you to be confident, as you return to your families, that your work was valuable and meaningful. You have contributed to change things for the best here and with a continued effort from your replacements, we will keep helping Central African Republic to become a better place for its people.

The incoming fifth rotation of EUTM will see the renewal of the Mission’s mandate, with new challenges drawing in the horizon. I know that it will not be an easy challenge, but I am confident of our success, because we have the capacity and the will.

The capacity coming from the richness of the EUTM CAR’s multinational environment, with 10 Troop Contributing Nations, the necessary leadership, the Direction from Brussels and the support of valuable Partners, ensuring a pragmatic integrated approach that allows us to look with pride to our noble mission.

The will coming from our condition of being soldiers, who are here to Serve, to enhance the relevance of the European Union effort among the International Community, bringing stability, peace and development to CAR.

To conclude, for the ones who will soon be leaving EUTM, I wish you a safe return home and all the best in your professional and personnel lives. For the ones who have arrived, I welcome you to this family and I encourage you to continue the excellent work of your predecessors.

Vive l’EUTM, vive la Centrafrique !

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here