Centrafrique : 912 rapatriés spontanés identifiés par le HRC dans la sous-préfecture de Bocaranga

0
83


Bocaranga – Au moins 912 rapatriés spontanés sont identifiés au village Bezere, localité située à  25 km au Nord-Ouest de la ville de Bocaranga. Il s’agit du retour progressif des refugiés centrafricains vivant au Cameroun et au Tchad. C’est ce qui est sorti ce 2 juillet du rapport hebdomadaire de la coordination des affaires humanitaires.

L’amélioration de la situation sécuritaire dans la région a favorisé le retour progressif des refugiés centrafricains du Cameroun et du Tchad. Ce retour progressif est également observé dans les sous-préfectures de Bocaranga, et Koui depuis le début du mois de Juin dernier.

L’aperçu humanitaire du 25 Juin au 01 Juillet 2018 de la Coordination des affaires humanitaires a rapporté un mouvement de la population dans l’Ouham-Pendé plus précisément dans la sous-préfecture de Bocaranga au village Bezere, «depuis le début du mois de Juin, on a identifié 912 rapatriés dans la sous-préfecture de Bocaranga au Nord du pays. 42 autres ménages sont enregistrés à  Douya à  10 km de Paoua et 41 ménages à  Moundji à  23 km au sud de Bocaranga » précise le document.

Néanmoins la coordination humanitaire déplore l’absence d’une assistance humanitaire après ce rapatriement spontané, «toutes ces personnes n’ont pas encore reçu ou bien ne bénéficient pas encore d’une assistance humanitaire pour leur réintégration locale quand bien même que cela s’avère nécessaire », ajoutent les acteurs humanitaires.

Il faut rappeler qu’au début de l’année en cours, plus de 75.000 réfugiés centrafricains ont été enregistrés au Tchad et environ 241.000 sur le sol camerounais.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here