fbpx
Accueil Société Des réfugiés centrafricains boursiers de l’Allemagne obtiennent leur licence au Maroc

Des réfugiés centrafricains boursiers de l’Allemagne obtiennent leur licence au Maroc

0
16

BANGUI, 05 Juillet 2018 (RJDH) —En dépit de la crise qui sévit en Centrafrique et qui brise l’espoir de développement pour les uns, certains gardent espoir et s’investissent dans leurs études universitaires. C’est le cas des refugiés centrafricains boursier de l’Allemagne qui ont obtenu avec brio leur Licence dans une université marocaine a indiqué l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) le 3 juillet 2018.

Dans son communiqué, l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) rapporte que grâce à la bourse de « l’Initiative Académique Allemande Albert Einstein pour les Réfugiés » (DAFI) au Maroc, une vingtaine de réfugiés ont décroché leur Licence au Maroc tandis que 30 autres suivent leur cursus universitaire. Au nombre de ces diplômés figurent des Centrafricains.

L’un de ses lauréats, Mr Dal qui est un réfugié centrafricain et boursier « DAFI » a remercié l’UNHCR avant d’encourager toutes personnes dans sa situation à s’adonner à l’éducation.  Ce programme est un nouveau souffle, une nouvelle chance qui nous est donné pour tout recommencer ou continuer ce qu’on avait commencé dans nos pays d’origine. Un grand merci au Gouvernement Allemand, au HCR et aux autorités marocaines, c’est pour nous une opportunité inespérée », a commenté Dal.

Il a ajouté qu’ « Aujourd’hui, les 50 réfugiés « DAFI » forment une véritable famille, ce qui est rassurant quand on est dans un pays étranger. Maintenant, notre mission est de sensibiliser les autres jeunes réfugiés au Maroc sur l’importance de l’éducation, et faire bon usage de tout ce qu’on aura appris ici et dans nos pays quand ce sera le moment d’y retourner ».

Ces 50 boursiers résident dans les villes de Rabat, Casablanca, Oujda, Tanger, Tétouan, Meknès et Fès, ont fait des études en génie civil, ingénierie, droit, économie, gestion, journalisme, management et audit, informatique, biologie, finance, commerce international, marketing, automobile, gestion de l’eau et l’agriculture, a indiqué le communiqué du HCR.

La bourse DAFI est un programme établi en 1992 par le Gouvernement allemand, qui finance l’Initiative Académique Allemande Albert Einstein pour les réfugiés (DAFI). Elle a pour but de promouvoir l’autonomie des réfugiés, de développer des capacités ou qualifications en facilitant l’accès des étudiants réfugiés aux universités, instituts universitaires et technologiques dans leur pays d’asile à travers le monde.

Depuis septembre 2017, c’est pour la première fois au Maroc que 50 réfugiés ont pu bénéficier de la bourse « DAFI », accordée par l’Allemagne aux réfugiés dans 39 pays, a précisé l’UNHCR. Parmi ces étudiants, il ya 28 arabophones d’origine Syrienne, Yéménite et Palestinienne et 22 francophones issus de pays d’Afrique  subsaharienne, notamment la République Centrafricaine, le Cameroun ou encore la Gambie.

A terme, ce programme DAFI permet aux réfugiés boursiers d’accéder à de bonnes opportunités sur le marché du travail aussi bien le pays d’accueil que d’origine.  Depuis 1992, le programme DAFI a attribué des bourses à plus de 6.000 réfugiés méritants pour qu’ils puissent étudier dans des universités et facultés de leur pays d’accueil et, plus récemment, de leur pays d’origine une fois de retour.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here