Communiqué de presse Minusca extradition de Pino Pino

0
27


Bangui, – La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se réjouit de l’excellente collaboration entre les autorités centrafricaines et celles de la République démocratique du Congo, ayant abouti à  l’arrestation, puis l’extradition, le 27 juin, de Crépin Wakanam, plus connu sous le nom de « Pino Pino ».

La MINUSCA a coordonné cette extradition en étroite collaboration avec les autorités centrafricaines, et avec le soutien du gouvernement de la République démocratique du Congo et la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) qu’elle remercie pour leur précieux appui à  amener devant la justice l’un des membres de groupes armés responsables de la mort de civils et de casques bleus. Une fois sur le territoire centrafricain, Crépin Wakanam et ses acolytes ont été remis aux autorités centrafricaines compétentes et placés en détention.

Crépin Wakanam, chef d’un gang armé, a été arrêté par les Forces armées de la République démocratique du Congo le 15 mai 2018, après avoir franchi la frontière entre la RCA et la RD Congo, avec 33 membres de sa milice dont deux femmes et six mineurs associés.

Il est soupçonné d’avoir perpétré de nombreux actes criminels contre la population civile, notamment à  Bangassou (Sud-Est de la RCA) et ses environs où lui et ses hommes se seraient rendus coupables de nombreux crimes et violations graves des droits de l’homme pendant plusieurs mois. Parmi les crimes commis figure le meurtre de cinq casques bleus de la MINUSCA à  Yongofongo (Sud-Est), le 8 mai 2017.

« Cette nouvelle arrestation marque un pas important dans les efforts inlassables, en appui aux autorités centrafricaines, pour lutter contre l’impunité en Centrafrique », souligne le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RCA, Parfait Onanga-Anyanga, qui réitère la détermination de la MINUSCA, « conformément à  son mandat, demaintenir ses efforts en faveur de la protection des civils et de la restauration de l’autorité de l’Etat ».

La MINUSCA est rassurée par la détermination des autorités centrafricaines à  enclencher dans les meilleurs délais la procédure judiciaire contre Crépin Wakenam et ses complices pour qu’ils répondent des différents actes criminels qui leur sont reprochés dans le respect de leur droit à  un procès équitable.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here