Sommet de l’UA : l’Afrique ne fait pas assez d’efforts pour sa sécurité

0
18


Plus de vingt chefs d’Etat prennent part depuis à  Nouakchott au 31e sommet de l’UA. Un sommet placé sous le signe de la lutte contre la corruption au moment où perdurent les conflits dans les continents.

« Dix huit mois nous séparent de 2020, fixé par les chefs d’Etat pour faire taire les armes et débarrasser l’Afrique du fléau des conflits ». Cette déclaration de Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l’Union africaine faite à  l’ouverture du sommet, conforte ceux qui pensent que les discours des dirigeants du Continent sont parfois loin de la réalité. Une réalité qui a fait irruption pendant les travaux préparatoires du sommet avec l’attaque vendredi ( 29.06.18) du QG du G5 Sahel a Sévaré au Mali.

Malgré les nombreuses résolutions et déclarations des chefs d’Etat africains de sommet en sommet, le conflit du Sahara reste latent, la République Démocratique du Congo n’est pas stabilisée, le conflit somalien est presque oublié, la République Centrafricaine s’embrase etc.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here