Lancement à  Bangui d’une campagne de communication pour la paix et la santé

0
51


La ministre de la Défense nationale et de la Reconstruction de l’Armée, Marie-Noà«lle Koyara, a lancé, mercredi 27 juin 2018 à  Bangui, une campagne de communication pour la paix et la santé sur le thème : « La cohabitation pacifique, la prévention des IST/VIH-Sida et la grossesse précoce ».

La Ministre Marie-Noà«lle Koyara en sa qualité de marraine nationale de ladite campagne, baptisée « Talents d’adolescents et des jeunes », a invité les jeunes garçons et filles des différentes communautés de 10 à  24 ans de mettre leurs talents au service de la paix, de la cohésion sociale et du développement de leur pays.

Elle a souligné qu’elle fera un plaidoyer auprès du gouvernement pour mettre à  leur disposition des moyens leur permettant de couvrir les 9 villes de provinces en vue de dénicher les jeunes talents dont le pays a besoin pour son émancipation.

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et des Sports, Silvère Ngarso, président de ladite campagne, a expliqué que l’activité phare du programme de résilience en faveur des jeunes qui a mobilisé en marge de la table-ronde de Bruxelles, en novembre 2016, 43 milliards de francs.CFA est la campagne de communication « Talents d’adolescents et de jeunes » pour la paix et la santé.

Selon lui, cette campagne, qui est organisée cette année dans les villes de Bangui, Bimbo, Boda, Yaloké, Bouar, Sibut, Kaga-Bandoro, Dékoa, Bossangoa et Bambari, se déroulera l’année prochaine dans d’autres villes et que le délai d’exécution est de 5 ans.

Au cours de la conférence qu’il a animée avec les co-marraines de ladite campagne, Félicité Ko, Hadjia Hashta, il a indiqué que sa participation au gouvernement prouve à  suffisance l’engagement des plus hautes autorités de ce pays en faveur de la jeunesse.

Il a remercié les agences du système des Nations-Unies, notamment l’UNICEF, le PNUD et la FAO pour leurs appuis matériels et financiers nécessaires à  l’organisation de cette campagne de communication et de plaidoyer en faveur de la jeunesse centrafricaine.
Quant à  la vice-présidente du conseil national de la jeunesse, Pamela Dérom, elle a mis en exergue le rôle positif de la jeunesse en faveur de la reconstruction du pays dès lors qu’elle ne cède pas à  la manipulation des hommes politiques assoiffés de pouvoir.

S’agissant de l’organisation proprement dite de cette campagne, elle a relevé que tout se déroulera selon un chronogramme établi par le comité d’organisation depuis la phase des compétitions préliminaires jusqu’à  la finale et la soirée des talents.

Il convient de rappeler que lors du lancement de cette 2ème édition, les lauréats de la première édition ont exposé les résultats de leurs activités en vue d’inciter les autres jeunes à  participer à  leur tour.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here