Cap-Vert : la Chine finance l’installation d’un réseau Internet additionnel à Santiago

0
21

Près de 300 institutions publiques sur l’île cap-verdienne de Santiago bénéficieront en septembre prochain d’un projet d’installation et d’amélioration du réseau d’accès à Internet. Le projet est financé par la Chine à hauteur de 5 millions de dollars.

Les efforts de modernisation de l’administration se poursuivent au Cap-Vert. Le pays va lancer d’ici septembre prochain, un projet d’installation et d’amélioration du réseau d’accès à Internet sur l’île de Santiago. D’après Helder Veiga, technicien au Noyau opérationnel de la société de l’information (NOSI), il s’agit d’un projet financé à raison de 5 millions de dollars soit environ 476,75 millions d’escudos cap-verdiens par la Chine et dont le but est d’installer le réseau d’Etat dans environ 300 institutions publiques de l’île Santiago.

« En ce moment, nous sommes dans la phase d’étude des conditions d’installation du projet avec le soutien d’une équipe chinoise présente dans le pays et qui rendra visite à toutes les institutions à couvrir dans le cadre du projet », a déclaré Helder Veiga. Selon lui, le réseau sera disponible dans les établissements éducatifs, tels que les écoles secondaires.

Ceci permettra aux étudiants d’accéder à Internet via le réseau WiFi, a précisé Helder Veiga. Il a ajouté que le réseau sera également disponible dans les établissements de santé comme les hôpitaux et les centres de santé) ainsi que dans les institutions locales comme les mairies et dans les institutions centrales. La même source a indiqué que pour faciliter cet accès, en plus de l’installation du réseau local, le projet a prévu l’installation des connexions par fibre optique pour relier les institutions avec le plus grand nombre d’utilisateurs au réseau d’Etat.

Accès donné aux institutions n’ayant pas accès au réseau de l’Etat

Ce réseau additionnel prévu par les autorités capverdiennes par fibre optique, d’après le technicien du NOSI, sera accessible pour la plupart des institutions qui ne sont pas dans le réseau d’Etat. Celles-ci auront des services d’email et un accès entre autres, à toutes les applications développées pour l’Etat par le NOSI. « Par exemple, au niveau des finances, tous les départements auront un accès direct et amélioré au Système intégré de gestion budgétaire et financière (SIGOF) », a illustré Helder Veiga dans son intervention.

Le technicien a par ailleurs indiqué que pour la mise en œuvre du projet, le Cap-Vert devrait réceptionner les matériaux et l’équipement à partir du mois d’août prochain avant que l’installation à proprement parler ne commence un mois plus tard.

 

Source : La Tribune Afrique

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here