Centrafrique : Le leader FPRC Aboulaye HISSEN est désormais pris en otage par les mercenaires tchadiens de son propre groupe armé

0
368


Plusieurs sources des milieux des factions séléka font état de ce que Abdoulaye HISSEN, un des leaders du Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) est pris en otage dans la localité de Kaga-Bandoro par les mercenaires tchadiens que lui-même et son patron Nourredine Adam ont fait venir dans le seul but de reprendre le pouvoir de l’Etat comme cela a été le cas en 2013 où la coalition séléka avait évincé le pouvoir légitime du général François BOZIZE.

Selon ces sources, la motivation de l’acte des mercenaires tchadiens du FPRC découle des derniers évènements survenus dans les villes de Ndélé et Bria où les éléments natifs du FPRC ont affronté violemment leurs frères d’armes mercenaires venus du Tchad faisant des dizaines de morts dans le camp de ces mercenaires étrangers.

Aussi, ces ravisseurs posent une seule condition qui vise le versement d’une importante somme d’argent qui avoisine les 20 milliards de francs CFA contre la libération de leur otage Abdoulaye HISSEN.

C’est suite à  cette situation qui met en difficulté le Chef de guerre Abdoulaye HISSEN que l’on comprend le sens de la colère des mercenaires tchadiens que le FPRC d’Abdoulaye HISSEN et de Nourredine ADAM ont fait venir du Tchad et du Soudan pour reconquérir le pouvoir de l’Etat car, de mémoire le FPRC avait convoqué au mois d’avril dernier 2018, une grande rencontre de toutes les factions séléka à  Kaga-Bandoro.

Et selon les informations dignes de foi, l’objectif assigné à  cette grande retrouvaille séléka consistait à  prendre la décision d’une marche sur Bangui, la capitale centrafricaine où siègent toutes Institutions républicaines. Par la suite c’est la rétraction de certaines factions séléka notamment celles du seigneur de guerre Ali DARRASS et du général Zakaria DAMANE qui ont fait échoué le plan machiavélique du FPRC.

Aussi, l’exigence des mercenaires tchadiens qui tenaient encaisser en espèce la somme de dix millions de francs CFA (10.000.000FCFA) avant tout mouvement vers Bangui avait beaucoup négativement joué en défaveur du fameux plan du FPRC qui avait enfin compte connu un cuisant échec en dépit des multiples tentatives des caciques qui ont voulu forcer le chemin de Kaga-Bandoro pour Bangui, ceux-ci ont été stoppés et mis en déroute non loin de leur point de départ.

Ceci étant, les mercenaires tchadiens n’ayant pas reçu gain de cause ont décidé de servir sur le terrain à  travers les actes braquages et pillages systématiques des populations civiles des localités sous contrôle du FPRC. C’est ainsi que les éléments du FPRC natifs de la RCA se sont opposés farouchement aux pratiques des mercenaires tchadiens ce qui a occasionné des affrontements fratricides du FPRC ces temps dans les localités de Ndélé et Bria.

De tout ce qui précède il y’a lieu de s’inquiéter pour la vie d’Abdoulaye HISSEN dont on sait qu’il n’a pas sur lui présentement la somme de 20 milliards CFA exigés par ses ravisseurs que lui-même a fait venir du Tchad. Aussi, il serait très difficile sinon impossible pour le grand patron du FPRC Nourredine ADAM qui vit paisiblement dans son buncker de NDAA dans la localité de Birao à  la frontière du Soudan de trouver une solution miracle pour sauver son homme de main HISSEN.

Aux dernières nouvelles, l’on apprend que les partenaires politiques et financiers du FPRC se mobilisent déjà  pour chercher à  trouver une voie de sortie en faveur d’Abdoulaye HISSEN.

Dossier à  suivre…

Herman THEMONA,

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here