Centrafrique : Le dialogue initié par l’UA, préoccupe la presse écrite

0
40


Le dialogue initié par le panel de l’Union Africaine avec l’ancien Président François Bozize pour son adhésion au dialogue entre les pouvoirs publics et les groupes armés est abordé par la presse écrite centrafricaine.

Le quotidien Démocrate s’intéresse à  une possible rencontre du panel de l’Union Africaine avec l’ancien Président François Bozize pour son adhésion au dialogue entre le pouvoir public et les groupes armés après avoir rencontré Michel Djotodja en mai 2018. Il sera question de préparer les parties prenantes au processus du dialogue en cours entre les groupes armés et le gouvernement.

Pour le président du panel, Moussa Bedializoun Nebie, c’est pour un dialogue de qualité que la demande d’adhésion de toutes les personnalités politiques s’avère nécessaire pour sa réussite. Mais le dialogue souhaité par l’UA met le président de la République entre le marteau de l’enclume.

Sur cette même question, le journal Le Confident s’interroge : Touadera ira-t-il au dialogue en position de faiblesse ? En répondant à  cette question, le journal Le Confident a fait un survol de la situation sécuritaire du pays, le faible rythme du déploiement des FACA tant sollicité par les centrafricains et les obstacles faits par les Etats-Unis, l’Angleterre et la France à  l’envoi des munitions de guerre octroyée par la Chine.

Pour Le Confident, l’UA doit définir clairement les objectifs de cet énième dialogue qui ne doit pas remettre en question les institutions républicaines, contrarier la constitution et les recommandations du forum national de Bangui. Le gouvernement doit éviter qu’on fasse avaler la couleuvre aux centrafricains, a-t-il conclu.

Le Démocrate revient aussi sur la non participation de la Centrafrique au forum de coopération Chine-Afrique. Pour le démocrate c’est une honte pour le gouvernement Sarandji de n’avoir pas pu envoyer une délégation à  ce sommet hautement stratégique. Cette absence est justifiée à  en croire ce quotidien par le manque d’argent.

« Touadera comme fatigué de ses voyages aux effets financiers énormes mais aux resultats minables pour la nation, est assis tranquillement à  la maison. Le premier ministre Mathieu Simplice Sarandji et la ministre de défense sont tous à  la maison loin des choses sérieuses… » peut-on lire dans cet article.

Jean Yves le Drian, le Ministre des Affaires Étrangères de la France, récemment à  Ndjamena a évoqué le sujet de l’engagement militaire de la France avec Idriss Deby Itno en mettant à  la disposition de la Minusca 350 soldats français.

L’arrestation de Laurent Foucher, le président du conseil d’administration de la société Telecel, à  Burundi est aussi traitée par le journal le Démocrate. Cet homme d’affaires français est ambassadeur de la Centrafrique auprès de l’ONU à  Genève en Suisse. C’est un proche du Président Touadera. Après l’affaire Boris Becker cela commence à  faire beaucoup.

Al-Katim fait encercler la maison d’Abdoulaye Hissène, titre le journal le Démocrate. Raison évoquée, la mort de ses 6 éléments à  Ndélé envoyés par Abdoulaye Hissène. Ils sont tués suite à  une histoire du vol de bétails. Al-Katim lui exige de payer la mort de ses éléments et à  leurs familles avant de recouvrer sa liberté.

Pour l’Agora, la RCA sera au menu des discussions en marge du prochain sommet de l’UA à  Nouakchott en Mauritanie les 2 et 3 juillet.

Il revient aussi sur la question de santé du Président de l’AN, Abdoul Karim Mekassoua, qui selon les rumeurs a été amputé d’une jambe. Faux retorque le journal ! Mekassoua suit actuellement sa rééducation pour des douleurs sévères à  la jambe et sera bientôt à  Bangui.

Nous concluons cette revue de presse avec le journal le Confident qui met la lumière sur le village Bamango qui est aujourd’hui un village fantôme. Ce village est à  50 Km de Kaga Bandoro et est investi depuis une semaine par les hommes de la seleka.Leur malheur c’est d’avoir pillé un véhicule plein de marchandises appartenant au petit-frère de Nouredine Adam. Les habitants sont dans la brousse et sont sommés de verser 150 millions pour dommage et intérêt.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here