Climat : le Congo bénéficiera du fonds « adapt’action » de l’AFD

0
16

L’Etat congolais a signé la semaine dernière, un protocole d’entente avec l’Agence français de développement dans le cadre de la Facilité d’adaptation climat. Dénommée « Facilité d’adapt’action », cette facilité porte sur un fonds de 30 millions d’euros dont un total de quinze pays africain sera bénéficiaire.

Pour ses efforts en vue de s’adaptation aux changements climatiques, le Congo peut notamment compter sur l’appui de l’Agence française de développement (AFD). Avec cette institution, les autorités congolaises ont signé la semaine dernière, un protocole d’entente entrant dans le cadre de la Facilité adaptation climat dit « Facilité d’adapt’action ». Cet accord signé par la ministre congolaise du tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan-Nonault, l’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery et le directeur de l’AFD à Brazzaville, Lionel Cafférini, devrait permettre au Congo, de faire partie des 15 Etats bénéficiaires d’un montant global de 30 millions d’euros soit 20,167 milliards de francs CFA, de la part de l’institution. « La signature de ce protocole d’entente va permettre au Congo de bénéficier des 30 millions d’euros mobilisés par l’Agence française de développement (AFD) valable pour une quinzaine de pays et faire que le Congo passe de sa position d’enjeu à la position d’acteur dans la lutte contre le changement climatique », a laissé entendre le diplomate Bertrand Cochery.

Soutenir la lutte contre le changement climatique

La « Facilité d’adapt’action » mise en place par l’AFD, vient de la nécessité d’accompagner les pays bénéficiaire, dont le Congo, dans l’opérationnalisation par la mise en œuvre de la contribution déterminée au niveau national. Elle part du principe que les changements climatiques impactent énormément les économies des pays, en aggravant les conditions de vie des populations. Il devient alors urgent de travailler à stabiliser la température dans le monde mais aussi et surtout à adapter les économies des pays à ces changements climatiques. Ainsi, le financement vient soutenir l’Accord de Paris dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

Au Congo, la Facilité aidera à préserver la diversité et les conditions « uniques », de sols, de climat et d’hydrologie des écosystèmes du Bassin du Congo, lesquels constituent l’un des instruments les plus puissants de régulation du climat de la planète. D’après les sources officielles citées par la presse locale, la « Facilité d’adapt’action » permettra au pays, de consolider sa gouvernance, d’appuyer l’élaboration d’un plan national d’action et d’investissement climat (Plan climat) concret et opérationnel, de soutenir les mécanismes de coordination nationale sur le climat et de renforcer les capacités du ministère de l’environnement en diplomatie climatique. Grâce à l’aide de l’AFD, le Congo pourra également élaborer un plan d’action et d’investissement agricole et un schéma directeur de gestion des inondations et de l’assainissement dans une ou plusieurs villes du pays. Une situation de laquelle s’est réjouie Arlette Soudan-Nonault qui n’a pas hésité à saluer ce protocole d’entente.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here