Centrafrique : Les titres dominés par des questions sécuritaires et l’entrée des Faca à  Bangassou

0
36


Les titres de ce lundi 25 juin 2018 sont dominés par les sujets sécuritaires et l’entrée des forces armées centrafricaines à  Bangassou.

Le Démocrate revient sur les combats signalés la semaine dernière à  Bria, chef-lieu de la Haute Kotto. Le journal parle de « combats fratricide entre les éléments Séléka et un groupe armé venu du Tchad ». Ce combat, selon le démocrate est parti du contrôle d’une barrière entre les deux parties. Nos confrères n’évoquent pas encore de bilan mais parlent de menaces de nouveaux affrontements dans cette même ville.

Pour Adrénaline Info, la ville de Bria est entre le marteau et l’enclume. Le journal parle de la montée en puissance des braquages et d’assassinat. Ces faits, nos confrères, les attribuent à  ceux qu’ils appellent « les mercenaires tchadiens qui auraient inondé la ville ».

L’Agora se penche également sur les affrontements de Ndélé. Le journal établit un bilan de 20 morts. Ces combats, selon ce journal ont opposé le FPRC de Nourredine à  des combattants étrangers qui se sont installés dans la ville. La conclusion est tirée par Adrénaline Info en ces termes, « Bria et Ndélé, villes otages des mercenaires venus du Tchad, du Soudan et du Niger ».

L’entrée des Forces armées centrafricaines à  Bangassou intéresse la presse nationale qui la qualifie de diverses manières. Le confident parle d’une « entrée triomphale » qui a rassuré la population qui commençait à  perdre espoir. Ce déploiement est une réponse à  l’insécurité qui plie Bangassou depuis plus d’une année, selon ce journal qui publie un communiqué de presse du député de Gambo qui s’est aussi félicité de cette entrée.

L’Agora met en relief, la liesse populaire qui a accompagné l’entrée des Faca dans la ville de Bangassou, « les femmes, les enfants et même les vieillards sont sortis pour les acclamer. Une manière de manifester leur soutien total à  l’armée ». Ce soutien, annonce l’agora, l’armée l’aura partout où elle sera déployée.

Adrénaline Info voit en ce déploiement, la restauration de l’autorité de l’Etat dans l’arrière-pays. Le journal a indiqué que l’armée est arrivée à  Bangassou après avoir franchi deux villes considérées comme bastion de la Séléka notamment les villes de Bambari et d’Alindao.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here