Côte d’Ivoire  : les députés invités à déclarer leurs patrimoines

0
19

Les parlementaires ivoiriens pourront du lundi 25 au mercredi 27 juin 2018, déclarer leurs patrimoines auprès de la Haute autorité pour la bonne gouvernance ivoirienne, a annoncé une note d’information de la présidence de l’Assemblée nationale. D’après cette note, une équipe de la Haute autorité sera dans les locaux du parlement, à cet effet.

Les députés ivoiriens qui n’ont pas encore pu procéder à la déclaration de leurs patrimoines auront l’opportunité de le faire dès ce lundi 25 juin 2018. D’après une note d’information de la présidence de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, ceux-ci auront à leur entière disposition, pour 72 heures une équipe de la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG).

«M. Soro Kigbafori Guillaume informe mesdames et messieurs les députés qu’une équipe de la Haute autorité pour la bonne gouvernance sera présente au palais de l’Assemblée nationale du lundi 25 au mercredi 27 juin 2018», rapporte la note d’information laquelle ajoute que l’équipe de la HABG «procédera à l’enregistrement des déclarations de patrimoine de mesdames et messieurs les députés qui n’ont à ce jour, pas encore satisfait à cette formalité légale».

Considérée comme une des démarches clés en faveur de la bonne gouvernance, la déclaration de patrimoine en Côte d’Ivoire est un devoir fondamental pour toute personne ayant un positionnement administratif ou politique de premier plan ou assurant des charges majeures  en matière de gestion publique.

Des données confidentielles

D’après Sidibé Abdoulaye, le président du réseau des parlementaires africains pour la lutte contre la corruption, section Côte d’Ivoire, qui s’exprimait en novembre 2015, à l’occasion de la déclaration de patrimoine des députés membres du réseau des parlementaires africains pour la lutte contre la corruption, section Côte d’Ivoire (APNAC-CI), pour les parlementaires, cette démarche est d’autant plus importante que ceux-ci «doivent être des modèles. Surtout que l’une de leurs fonctions est de contrôler l’action gouvernementale».

«Pour être crédible, il était de bon aloi qu’ils [les députés, NDLR] fassent l’exigence de la transparence en s’adonnant à cet exercice avant de procéder au contrôle de l’action gouvernementale», avait-il ajouté.

Ainsi, les députés se présenteront à la HABG et feront la déclaration de l’ensemble de leurs biens, meubles, l’immobilier, etc. Une fois cette démarche effectuée, la déclaration du patrimoine est gardée confidentielle par la HABG.

Notons que cette dernière, mise sur pied en septembre 2013, a pour objectif d’assurer une mission de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here