Tchad : Idriss Deby procède au premier remaniement ministériel de la IVème république

0
28

Six semaines après la formation du premier gouvernement de la IVème république, le président tchadien Idriss Deby Itno vient déjà de procéder à un remaniement ministériel. Un décret du chef de l’Etat rendu public dans la soirée, ce lundi, a notifié le limogeage de cinq personnalités et quelques changements de portefeuilles au sein du gouvernement.

Il n’aura fallu que 6 semaines pour déjà enregistrer des départs du gouvernement nommé le 8 mai dernier par le président tchadien, Idriss Deby Itno. D’après un décret du chef de l’Etat rendu public, ce lundi dans la soirée, cinq personnalités quittent le gouvernement et se font remplacer aussitôt. C’est le cas de Jean Bernard Padaré qui quitte le ministère des infrastructures, des transports et du désenclavement et se fait remplacer par Abderaman Mouctar Mahamat qui hérite d’un simple ministère et non d’un ministère d’Etat.

C’est également le cas du désormais ex-ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, Ahmat Adirdir Defallah, qui se fait remplacer par Ali Mbodou Mbodoumi. Au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, David Houdeingar Ngarimaden vient remplacer Zakaria Fadoul Khitir alors que le Secrétaire d’État à l’économie et à la planification du développement, Rozzi Mamaye est aussi remplacé par Hissein Tahir Souguimi. Même sort réservé à Djamila Bachar Alkhatib qui quitte son poste au ministère de la femme, de la famille et de la solidarité nationale où elle est remplacée par Dr Djalal Ardjoun Khalil.

Quant à Ardjoun Khalil, anciennement ministre du développement touristique, de la culture et de l’artisanat, il laisse son poste à Madeleine Alingué qui était jusque-là ministre des postes et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement. Cette dernière laisse son poste à Ndolenodji Alixe Naimbaye qui occupait le Secrétariat d’Etat aux affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la coopération internationale et de la diaspora où Achta Saleh Damane va désormais exercer ses fonctions.

Les caciques restent à leurs postes

Au total donc, cinq nouvelles entrées au gouvernement et trois changements de portefeuille. Malgré tout, les caciques du régime de Ndjamena ont gardé leurs postes. Ahmat Mahamat Bâchir reste à la tête du ministère en charge de la sécurité publique alors que Bichara Issa Djadallah est maintenu au ministère de la défense nationale. Au même moment, au ministère des affaires étrangères, Mahamat Zène Chérif reste dans son fauteuil alors que Kassiré Delwa Coumakoye réputé être un soutien indéfectible au président Deby Itno, deux fois premier ministre, reste ministre d’Etat, conseiller à la présidence de la République. Ainsi, à l’instar du gouvernement formé en mai dernier, le nouveau est composé de 29 membres dont 8 femmes.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here