Congo : Syscore, une nouvelle plateforme digitale pour sécuriser les recettes extractives

0
17

A compter de juillet 2018, les déclarations des sociétés pétrolières, forestières et minières au Congo se feront via une plateforme digitale. Dénommée «Système de conciliation des recettes extractives», celle-ci a été mise sur pied grâce à l’appui de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) et permettra de centraliser les déclarations sur une base de données du ministère des Finances.

Le Congo poursuit les réformes pour garantir une sécurisation des recettes tirées des ressources de son sous-sol. Dès le mois prochain, les sociétés extractives devront faire leurs déclarations au moyen du nouveau «Système de conciliation des recettes extractives» (SYSCORE).

Présentée officiellement aux responsables des impôts et douanes, mais aussi aux différents partenaires de l’Etat, dont les dirigeants d’entreprises concernées, la nouvelle plateforme digitale devrait permettre à terme de centraliser les déclarations dans une base de données du ministère congolais des Finances et du budget.

«Ce logiciel fondé sur les mécanismes de conciliation de l’ITIE-Congo permettra aux entreprises et aux différentes administrations d’enregistrer leurs déclarations dans un outil informatique, au lieu que cela soit fait comme par le passé au moyen de formulaires manuels. Désormais, ces déclarations seront faites mensuellement et non plus annuellement», a confié Florent Michel Okoko, président exécutif du bureau local de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE-Congo).

Selon lui, le Syscore aidera l’ITIE-Congo plus particulièrement à avoir un accès plus facile aux informations préalablement validées par les services habilités de l’Etat. «Ce qui fera gagner du temps dans la gestion des informations liées au secteur extractif en République du Congo», a-t-il ajouté.

Notons que le logiciel a été mis en place avec l’appui de l’ITIE-Congo. Il se présente comme un outil de transparence fiscalo-douanière.

Des réformes pour une relance économique

La mise en place de la plateforme entre dans le cadre des réformes opérées par les autorités congolaises pour la relance de l’économie et pour une meilleure performance des finances publiques. Le pays connaît une crise économique et financière depuis la chute des prix du pétrole en 2014 avec une explosion de la dette publique. Depuis lors, le gouvernement a entrepris un vaste programme de réformes douanières et fiscales afin de maximiser et de sécuriser les recettes publiques.

En dehors du Syscore, on notera l’ouverture des Guichets uniques de dédouanement (GUD) dans plusieurs villes du pays, dont Brazzaville, Pointe-Noire, Ouesso et Dolisie. Cette démarche qui se poursuit vers les villes de l’intérieur du pays répond à un processus de bancarisation des recettes fiscalo-douanières.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here