Burkina Faso : une aide de 10 millions d’euros de l’UE pour le secteur culturel annoncée

0
9

Le Burkina Faso s’attend à un appui financier de 10 millions d’euros soit environ 6,55 milliards de francs CFA de la part de l’Union européenne, a-t-on appris d’une source proche du ministère de la culture burkinabè citée par la presse locale. D’après la même source, cette aide financière européenne devrait servir à développer les filières porteuses de la culture.

Le Burkina Faso et l’Union européenne (UE) viennent de se donner rendez-vous pour l’année prochaine pour la signature d’une convention de financement à Ouagadougou. D’après une source proche du ministère burkinabé de la culture qui a apporté l’information, cette convention portera sur le déblocage d’une enveloppe d’un montant de 10 millions d’euros soit environ 6,55 milliards de francs CFA en faveur du Burkina Faso pour appuyer le pays dans ses stratégies pour booster divers domaines culturels.

La même source a précisé qu’en attendant cet acte en 2019, une rencontre préparatoire entre le ministre burkinabè en charge de la Culture, Abdoul Karim Sango et des représentants de l’UE a eu lieu à Bruxelles en Belgique, à l’occasion des Journées européennes du développement (JED), en début du mois, les 5 et 6 juin 2018. L’objectif de cette assise dans la capitale européenne, souligne la source, est d’examiner tous les éléments de la convention de financement mais aussi de s’accorder sur les modalités de financement.

Une implication habituelle de l’UE

Ce n’est pas la première fois que l’UE agit en faveur du développement culturel au Burkina Faso. Au contraire, il s’agit plutôt d’une implication habituelle qu’a développée l’instance européenne. Cette dernière est par exemple un partenaire historique du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) depuis plusieurs années. « Ce soutien au cours des éditions passées (du Fespaco, ndlr) a permis notamment le développement du Marché international du cinéma et de la télévision africains (MICA), dont l’importance croissante a fait du Burkina Faso, avec l’Afrique du Sud, un des pôles commerciaux de cette filière sur le continent africain. Il a aussi permis l’accroissement de la visibilité internationale du Fespaco, festival mondialement connu », soutient l’UE sur son site internet. Justement pour le Fespaco 2017 auquel le directeur général du Développement et de la coopération internationale de l’UE, Stefano Manservisi, a pris part, l’UE a apporté un appui d’un montant de 390.000 euros soit environ 255,7 millions de francs CFA à l’organisation.

Par ailleurs, dans le cadre du Fonds européen pour le développement (FED), le Burkina Faso a pu compter sur l’aide de l’UE en matière culturelle. « Soutenir la culture en tant que moteur du développement social et économique durable ; promouvoir le dialogue culturel et interculturel pour favoriser les relations intercommunautaires pacifiques ; renforcer la coopération dans le domaine du patrimoine culturel », tels sont d’ailleurs, officiellement les objectifs de la coopération culturelle entre la Burkina Faso et l’UE sous le 11ème FED.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here