Bac 2018, les mises en garde du ministre de l’Éducation Nationale

0
37


Le top du Baccalauréat 2018 sera lancé ce 18 juin par les élèves du Lycée Technique de Bangui. Ils seront rejoints le lendemain, c’est-à -dire le 19 juin par les candidats des établissement d’Enseignement Général aussi bien de la Capitale que de certaines villes des provinces. Et donc ce serait un total de 22.263 candidats à  débuter cet examen qui ouvre les portes des études universitaires.

En prélude au déroulement desdites épreuves, le ministre en charge de l’éducation nationale Aboubakar Moukadas Nour, prévient : « Il est inutile de compter sur les doléances ».

S’il indique que « la consigne donnée à  tous les acteurs du Baccalauréat, c’est la tolérance zéro », le ministre précise que « des dispositifs pratiques sont pris pour contrecarrer toutes les tentatives de fraudes ».

Une alerte pour tous les candidats qui seraient pris en « flagrant délit ». Ceux-là , révèle Aboubakar Moukadas Nour, « se verraient appliquer la rigueur du règlement intérieur prévu à  cet effet ».

Quid du BC dans les zones d’insécurité ?

Un calendrier spécial sera publié pour les candidats des Inspections Académiques situées en zones d’insécurité, indique Aboubakar Moukadas Nour. Sont concernées par cette situation, les « établissements scolaires de Ippy dans l’inspection académique du centre-est et ceux d’Alindao et Kembé dans l’inspection académique du Sud-est, les candidats des établissements de Mobaye ».

A l’instar des autres candidats, ceux des zones susmentionnées « seront convoqués ultérieurement pour prendre part aux épreuves », a fait savoir le ministre de l’éducation nationale.

Les responsables académiques contactées par RNL ont, en effet précisé que « les préparatifs du Baccalauréat session 2017-2018 ont été bien effectués ».

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here