Fin de mission pour le commissaire de la Police de la MINUSCA, Le Général de brigade Roland Zamora

0
66


Le Général de brigade Roland Zamora, s’apprête à  quitter la République centrafricaine, au terme de plus de trois années passées à  la tête de la composante police de la MINUSCA (UNPol).

« Je ressens beaucoup d’honneur et de fierté d’avoir porté le béret bleu des Nations Unies et de servir au profit de la protection de la population centrafricaine » a déclaré le Général Zamora, le 2 juin 2018, lors d’une interview accordée à  la radio des Nations Unies, Guira FM.

Arrivé en décembre 2014, le Français a d’abord occupé le poste de Commissaire de Police adjoint puis commissaire intérimaire avant d’être désigné par le Secrétaire général comme Commissaire de Police des Nations Unies, en juin 2017.

à€ son actif, plusieurs réalisations majeures, au nombre desquelles l’appui au rétablissement des Forces de sécurité intérieure (FSI), à  travers le recrutement, en 2017, de 500 policiers et gendarmes ainsi que le renforcement de leurs capacités. Un autre chantier important est la validation par le Président de la République, du plan quinquennal de renforcement des capacités des FSI, élaboré en 2016, avec l’appui de la composante police de la MINUSCA, toujours sous la conduite du Général de brigade. « Le plan est une avancée majeure et permettra aux bailleurs de se mettre ensemble pour appuyer les FSI. Le pays a besoin des FSI pour lutter contre la criminalité », a-t-il rappelé au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la MINUSCA du 12 juin 2018, à  laquelle il a fait ses adieux aux journalistes et aux Centrafricains.

« Son influence positive au sein de la composante police s’est faite sentir dès le départ, avec le développement progressif de cette entité et de ses activités mandatées, telles que l’importante mise en place de la colocation des officiers UNPol avec la police et la gendarmerie nationales, non seulement à  Bangui mais également dans les autres préfectures, ouvrant ainsi la voie à  un renforcement direct des capacités de ces deux institutions», s’est réjoui le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Kenneth Gluck, qui s’exprimait lors d’une cérémonie officielle de prise d’armes organisée en l’honneur du Général Zamora, le 9 juin 2018.

« Je souhaite que le peuple centrafricain, qui mérite le meilleur, prenne son destin en main. La seule option offerte c’est la paix et la réconciliation » a conclu ce dernier, heureux d’avoir apporté sa contribution au retour de la paix et de la stabilité de la République Centrafricaine.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here