AFRIQUE-EUROPE : MIGRANTS, LES DAMNES

0
38


Bangui, AUX PORTES DE L’EUROPE CHRÉTIENNE, DES MIGRANTS EN ERRANCE

L’Aquarius, un bateau affrété par l’ONG SOS Méditerranée soutenue par Médecins sans frontières, vient de recueillir plus de 600 migrants en plein mer alors que, désespérés, ils hurlaient au secours dans leurs embarcations de fortune.

L’Europe chrétienne se calfeutre, se barricade, craignant « d’être envahie par des hordes d’Africains affamés. » Tandis que des calamités de toutes sortes ébranlent l’humanité, l’Europe semble ne se préoccuper que des migrants. Les partis d’extrême-droite, relayés par une certaine presse complaisante, attisent les peurs de leurs congénères à  longueur de journée en brandissant le syndrome du « grand remplacement ». Une peur détestable étreint les Européens. Peur d’être submergés par des groupes de migrants surgissant de toutes parts. Peur de perdre leur culture, leur façon de vivre. Partout dans le vieux continent, les partis extrémistes fleurissent, avec leur sémantique relevant de la pire xénophobie, du racisme, du rejet de l’autre. Insidieusement, l’Europe chrétienne bascule dans le camp des égoïstes, des indifférents, des adeptes de la « non-assistance à  personne en danger de mort. »

Cette attitude ne devrait-elle pas interpeller le Souverain Pontife ? On attendrait de lui qu’il somme ses ouailles de faire œuvre de charité afin de respecter les enseignements de la Bible.

L’UNION EUROPÉENNE ÉBRANLÉE

Aux dernières nouvelles, on apprend la création d’un « axe » contre l’immigration, initié par trois ministres conservateurs d’extrême-droite : le chancelier autrichien, Sébastian Kurz, le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer, et le tout nouveau ministre de l’Intérieur italien de la Ligue du Nord, Matteo Salvini, par qui le scandale de l’Aquarius est apparu.

La coalition des populistes conservateurs et xénophobes européens constitue une menace pour la cohésion de l’Europe. C’est une sorte de collectif fasciste contre les ressortissants d’Afrique et d’ailleurs. La France, « pays des Droits de l’Homme », devrait sortir de la confusion et stigmatiser avec force cette dérive indigne du vieux continent chrétien. L’errance de l’Aquarius en Méditerranée rappelle le souvenir douloureux de l’Exodus, ce bateau qui transportait des juifs indésirables en Europe. Doit-on laisser se répéter cette ignominie dans celle d’aujourd’hui ? Est-ce qu’on ne pourrait pas attendre de la France qu’elle rejoigne l’Espagne et la Grèce qui proposent d’accueillir les migrants ? Le nouveau gouvernement socialiste espagnol, pour sa part, n’a pas hésité à  donner immédiatement son accord pour que l’Aquarius accoste à  Valence. Une bougie dans la tempête…

L’INSUPPORTABLE SILENCE DE L’UNION AFRICAINE

Comme d’habitude, malheureusement, l’Union Africaine est aux abonnés absents. Après des milliers de morts en Méditerranée, après la vente aux enchères ignominieuse de migrants en Libye, aucune initiative n’a été engagée par les États africains pour venir au secours de leurs ressortissants qui vont se fracasser contre les murs de l’Europe. C’est consternant.

Au lieu de piller les ressources destinées au développement de l’Afrique, au lieu de s’enrichir outrageusement et de ripailler cyniquement, en laissant leurs populations mourir de faim, confinées dans une pauvreté indicible ou obligées de prendre les chemins incertains de l’exode, les dirigeants africains seraient bien avisés de trouver des solutions pour donner de l’espoir à  leurs ressortissants sur leur sol. Car les moyens et les possibilités existent sur le continent. Mais la volonté politique fait défaut aux despotes de l’Afrique.

Et pourtant, il s’agit bien de l’honneur des peuples africains. De leur dignité. Il faut tout faire pour retenir l’Africain sur son sol. Il en va de la paix dans le monde. Si les États africains ne prennent pas la mesure du cataclysme humanitaire annoncé, ce sont des foyers de guerres civiles que l’humanité se prépare. On ne pourra jamais empêcher des femmes et des hommes, qui fuient la faim et la mort, de partir vers un monde qu’ils espèrent meilleur.

JOSEPH AKOUISSONNE DE KITIKI

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here