fbpx
Accueil Santé Centrafrique : Le ministère de la Santé renforce le système de riposte...

Centrafrique : Le ministère de la Santé renforce le système de riposte contre la fièvre à virus Ebola

0
35

BANGUI, 14 Juin 2018 (RJDH) – Le personnel de santé de Bangui et les responsables des centres de prise en charge et le contrôle de l’infection de maladie à virus Ebola prennent part à une session de formation organisée par le ministère de santé publique en partenariat avec l’OMS du 13 au 17 juin à Bangui.

La porosité des frontières avec la République Démocratique du Congo et la mobilité des populations, le système de santé inefficace ou quasiment inexistant, la manipulation ou le contact permanent avec les défunts prouve qu’il existe un risque en Centrafrique pour faire entrer le virus d’Ebola. C’est dans ce contexte que le Ministère de la Santé Publique et de la Population en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) forme une cinquantaine du personnel de santé.

Dans un entretien avec le RJDH, docteur Joaquim Tenguéré, coordonnateur du centre d’opération d’urgence au ministère de la Santé Publique (COUSP) a prouvé que le risque d’entrer du virus est grand, «c’est ainsi que le ministère en collaboration avec l’OMS a organisé pour les responsables de sites de surveillance une session de formation sur la prise en charge et le contrôle de l’infection de maladie à virus Ebola, », a-t-il indiqué.

Dans ses explications, il ressort que «des kits de sécurité pour le personnel de la santé et les chauffeurs déployés sur les sites de surveillance sont disponibles. Cette maladie est dangereuse et mortelle, le système de contrôle doit être  strict dans toutes les régions de Centrafrique proches de l’Equateur, la Lobaye et une partie de de la Sangha Mbaéré», a précisé le docteur Joaquim Tenguéré.

Environ 59 cas de suspicion de la fièvre à virus Ebola ont été enregistrés dont 50% de personnes ont trouvées la mort au Congo Démocratique. Le ministère de la santé publique renforce le système de surveillance sur les rives du fleuve Oubangui et à l’aéroport international Bangui-M’Poko.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Centrafrique Actu est aussi disponible sur Android Télécharger
Hello. Add your message here.