UA : Trois rapports sur trois technologies émergentes pour le développement durable en Afrique

0
47

Le Groupe de haut niveau de l’Union africaine sur les technologies émergentes (APET) a publié trois rapports sur ces outils novateurs. Les études portent sur les opportunités offertes aux pays africains par le recours aux technologiques émergentes pour s’assurer un développement accéléré dans les secteurs clés de la santé, de l’agriculture et de l’énergie.

Les trois rapports publiés sur les technologies émergentes pour le développement durable en Afrique, portent sur les secteurs de l’agriculture, de la santé et de l’énergie. Les documents ont été dévoilés durant le sommet pour l’innovation en Afrique, tenue du 6 au 8 juin dernier à Kigali au Rwanda. Un premier volet a été consacré au contrôle et à l’éradication du paludisme, un second a été dédié à l’augmentation de la productivité agricole et un dernier volet concerne le renforcement de la sécurité énergétique en Afrique, selon un communiqué conjoint de l’UA et du NEPAD. Des publications d’importance majeure sachant que ces technologies doivent jouer un rôle moteur dans la transformation structurelle et socio-économique durable de l’Afrique.

Placer l’Afrique au cœur de la 4ème révolution industrielle

L’idée est d’accélérer le programme de développement socioéconomique de l’Afrique et de positionner le continent en situation avancée pour la Quatrième révolution industrielle (4IR), a souligné le communiqué. Et ce, en faisant profiter au continent des importants progrès des technologies modernes en matière de robotique, de nanotechnologies, de biotechnologies, de sciences des matériaux et d’intelligence artificielle. Concrètement, l’étude de l’APET prodigue aux pays membres de l’UA des conseils sur les technologies modernes et émergentes dans la perspective d’améliorer la compétitivité des structures scientifiques du continent afin qu’elles puissent davantage contribuer à la réalisation des objectifs de la Stratégie scientifique, technologique et d’innovation pour l’Afrique (STISA) 2014-2024.

Focus sur trois technologies à fort impact

S’exprimant lors du lancement des rapports consacrés à ces technologies, la présidente de l’APET, la Sénégalaise Yaye Gassama Dia a souligné la nécessité « de renforcer les systèmes réglementaires pour assurer l’accès rapide et l’efficacité de ces technologies pour le développement économique en Afrique » et a incité à la mise en avant du volet recherche, impliquant pleinement les scientifiques et décideurs africains ainsi que les communautés cibles. Des études convergentes menées par plusieurs instances internationales ont montré au cours de ces dernières années que la science, la technologie et l’innovation, devraient jouer un rôle central dans le développement de l’Afrique. De ce fait, l’APET a identifié trois technologies émergentes susceptibles de bénéficier à l’Afrique dans sa course au développement. Il s’agit des mesures génétiques pour contrôler et éliminer le paludisme en Afrique, le recours à des drones dans la transformation agricole africaine ainsi que les micro-réseaux pouvant contribuer à l’autonomisation des communautés et à la transformation sur le continent.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here