La Banque mondiale accorde plus 12 milliards de FCFA pour soutenir le secteur éducatif centrafricain

0
25


Bangui – La Banque mondiale a approuvé, mercredi 6 juin 2018 à  Bangui, l’octroi par l’Association internationale de développement (IDA) au gouvernement centrafricain d’une somme de 25 millions de dollars américains, soit plus de 12 milliards de F.CFA, destinée à  soutenir l’accès à  une éducation de base de qualité et renforcer les capacités de gestion dudit secteur.

Quelque 4 000 enfants d’âge préscolaire (dont 2 000 filles), 300 000 enfants de l’enseignement primaire (dont 130 000 filles), 140 000 enfants du secondaire (dont 55 000 filles) et 5 800 enseignants du primaire (dont 1 000 enseignantes) devraient bénéficier de cet appui dans le cadre du projet d’urgence d’appui à  l’éducation de base.

«Ce projet s’articule autour de quatre composantes, à  savoir le développement des infrastructures scolaires, l’amélioration de la qualité de l’enseignement, le soutien de programmes d’éducation alternative et le renforcement des capacités afin d’améliorer la prestation de services », indique le responsable du projet à  la Banque mondiale, Dung-Kim Pham.

Pour le chargé des opérations de la Banque mondiale pour la Centrafrique, Robert Bou Jaoude, ce projet réaffirme le réengagement de cette institution financière dans le secteur de l’éducation en République Centrafricaine depuis 2013.

« Ce secteur a été affecté par la crise, notamment en termes de capacité de l’Etat à  répondre aux besoins urgents de la population », a-t-il relevé, soulignant que ledit projet devrait permettre à  ces jeunes de réintégrer un cursus normal par l’introduction de programmes d’éducation spécialisée.

I’IDA est une institution de la Banque mondiale qui a pour mission de soutenir les pays les plus pauvres, en accordant des dons et des prêts à  faibles taux d’intérêt en faveur de projets et de programmes de nature à  stimuler la croissance économique.

François Biongo / ACAP

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here