Mode: Afrik Fashion Show 12 Quand l’Afrique qui s’exporte prend le T

0
51


Imprimés  »ethnic », palette ensoleillée, tenues empreintes d’un savoir-faire affiné: c’est avec un vestiaire inspiré et créatif que la soirée Afrik Fashion Show a signé sa 12ème édition, le 7 octobre 2017 au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Dans une salle du palais des congrès qui a accueilli un parterre d’amateurs du beau, du chic et du glamour, de nombreuses célébrités du show-biz et des médias, les quinze stylistes hyper-motivés étaient en attraction ce soir-là . Ils ont livré un grand jeu de créations pleines d’audace.

Plusieurs stylistes ont offert au regard du public des défilés où le noir était très présent servant parfois à  mettre en valeur des couleurs vives. Les créateurs Gilles Touré et Reda Fawaz ont fait forte impression avec le thème  »blanc-noir ». Le premier, passé maître dans l’art d’habiller et de sublimer les silhouettes féminines, a rendu hommage au Maître Christian Dior. Le second, d’origine libanaise, mais ivoirien de cœur parce que né à  Abengourou, a démontré aux Africains que le continent dispose de talent aussi excellent qu’en Europe. Avec leurs collègues dans la plupart des collections présentées, ils ont fait montre de leur talent autour de ces couleurs. Mais aussi en Orange-blanc-vert, pour le styliste burkinabé Sébastien Bazem’Sé, comme pour marquer son retour à  la maison, à  Abidjan où il a débuté sa carrière. La soirée a été marquée également par la présentation Vip du promoteur du festival N’zassa mode, Ciss St Moïse. Sa collection très raffinée baptisée  »Fleur de femmes-feu de flamme », symbolisait l’amour, l’élégance et la femme africaine. C’est aussi avec enthousiasme que les férus de la mode ont accueilli la présidente de l’Ong Yéhé: Kwa Na Kwa, Miss Zahui pour son grand retour sur les T et le génie de la mode en République démocratique du Congo, le styliste Katambwe Wa Kazdi avec sa signature 6Kasso.
La styliste Ouli Patricia, spécialiste du pagne tissé, a mis en lumière son «Rêve de femme», la fondatrice de l’un des plus prestigieux établissements de formation aux métiers de la mode, Michèle Yakice, ses «Couleurs de la vie», la promotrice Isabelle Anoh, son «Harmonie florale» griffée Missano, la Sénégalaise Bineta Salsao, son «Harmonie de fil»… Enfin, la cerise sur le gâteau a été offerte par Pathé’O avec sa collection «Sahel» présentée par une trentaine de mannequins sur le T dans un sublime défilé de clôture de la soirée.
Auparavant, le ministre du Tourisme Siandou Fofana a félicité la structure Avant-garde production, initiatrice de l’événement. Il a ensuite salué l’avènement de l’Association des Fashion week africaines. M. Siandou espère que cette nouvelle organisation va aider à  la promotion de la mode africaine. «Je souhaite que cette organisation soit le creuset qui permettra à  tous les acteurs de faire avancer la mode en Afrique. C’est grâce à  ce type d’événement que nous voyons de plus en plus se développer la tourisme de mode», a-t-il indiqué.
La président de l’Afwa, Isabelle Anoh, bien entourée des membres de son bureau, Adjovi Jodan, promotrice d’Emma Style Show à  Dakar, Grégoire Piwélé, promoteur de l’Annual Show (Cameroun), Alphadi Seidnaly, promoteur du Fima (Niger) et Isabelle Moreno promotrice de Moreno’s Fashion Show (Abidjan), a salué l’engagement de ses partenaires et sponsors. La note artistique de la soirée a été assurée par les artistes Abou Nidal, Josey et Claire Bahi.
Jean-Christophe Pagni, Correspondant à  Abidjan

Encadré 1
La mode africaine qui s’exporte

Le public de connaisseurs est reparti satisfait de l’édition 2017 d’Afrik Fashion Show. Tout comme les stylistes dont l’un des objectifs majeurs, est d’exporter la mode africaine. Un exercice qui a permis aux créateurs du domaine notamment Pathé’O, Gilles Touré, Elima, Ciss St Moïse, Michelle Yakice, Ouli Pat…, de lancer sur le T des collections spéciales conçues, selon les dires de Gilles Touré, comme une réflexion et une action autour de la question d’une mode africaine qui s’exporte. D’où la particularité de cette soirée marquée par des créations au raffinement moderne, où le pagne tissé et les imprimés pur africain côtoyait des matières européennes, voire futuristes. Avec la célébration du ton noir composant tantôt des créations complètes, mettant tantôt en relief des couleurs vives. C’est le cas, entre autres, avec Elima, Reda Fawaz et Gilles Touré qui ont fait monter l’applaudimètre. «En fait, ce soir, c’est le rendez-vous de l’Afrique qui s’exporte», a confié Gilles Touré., soulignant que, contrairement à  ce que pensent d’aucuns, il existe bien une mode africaine. «Même si parfois, on a recours aux friperies…»
Pour la créatrice burkinabé Koro DK qui a présenté une collection baptisé «Fleur de femme», il était « important d’être à  Abidjan, c’est le carrefour de la mode». Puis la jeune dame de souligner que le rendez-vous Afrik Fashion Show «est comme un défilé à  Paris ou aux USA. Il n’y a plus de différence… On n’a pas les mêmes acheteurs, c’est vrai, mais les idées sont là . L’Afrique est pleine de ressources». Aux manettes de cet événementiel, Isabelle Anoh estime que le pari de cette 12ème édition censé confirmer que la mode africaine, aujourd’hui, «est un secteur porteur qui contribue lourdement au développement économique avec près de 300 000 personnes» est gagné.
Afrik Fashion Show 12 a mis à  l’honneur essentiellement les grands ciseaux. Entre autres, Pathé’o, Ciss St Moise, Miss Zahui, Gilles Touré, ainsi que des ciseaux venant du Burkina Faso, du Togo, du Mali et du Sénégal. Sans oublier les invités spéciaux: Mariah Bocoum, la styliste malienne et sœur de l’artiste chanteuse Inna Modja, Koro Dk et Bazem’ Sé du Burkina Faso, Binta Salsao du Sénégal, et Elima du Togo.

JC Pagni

Coup de cœur

6Kasso: Comme  »les rois de la sape »
S’il y a un attribut qui qualifie mieux le peuple congolais, c’est bien  »les rois de la sape ». Etre bien mis est une passion congolaise. Lors d’Afrik Fashion Show 12, le styliste Katambwe Wa Kazadi a su traduire sur le T, cet art de s’habiller qui colle à  la peau des Congolais et s’est imposé depuis des décennies comme leur seconde nature. La collection signée 6Kasso a été l’un des coups de coeur de la soirée. Ce passionné de voyage dont l’inspiration se nourrit de ses différentes découvertes, surtout en frique de l’Ouest, a arraché des ovations au public tombé en admiration pour ses créations. Pour sa première participation à  ce rendez-vous de la mode, 6Kasso a réussi un bon mixage entre traditionnel et moderne. Sur le T du Palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, ses mannequins ont crée l’ambiance des retrouvailles entre les personnes de la  »Société des Ambianceurs et des Personnes élégantes » dans les rues de Kinshasa pour célébrer la sape, le style, la frime, le chic. Comme le recommande le concept initial qui est de défiler avec grandiloquence dans les vêtements, chaussures et accessoires des grands créateurs… Ce fut Un spectacle haut en couleurs.

JC Pagni

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here