fbpx
Accueil Société Centrafrique : Le Premier Ministre justifie l’intégration de 2018 par le respect...

Centrafrique : Le Premier Ministre justifie l’intégration de 2018 par le respect des promotions

0
36

BANGUI, 08 JUIN 2018(RJDH) — Le premier ministre centrafricain Simplice Mathieu Sarandji a présenté hier lors d’une conférence de presse tenue à son Cabinet,  les critères d’intégration dans la fonction publique centrafricaine pour l’année 2018. Pour le chef du gouvernement,  le comité mis en place a travaillé tout en respectant les  critères qui ont été définis y compris le principe des promotions.

Élément déterminant pour le mandat de Faustin Archange Touadera, l’intégration des jeunes dans la fonction publique n’est pas à sous-estimer dans ce contexte où les intégrables sont nombreux dans tous les départements ministériels. Mathieu Simplice Sarandji qui a repris le pilotage du processus après plusieurs manifestations clarifie les critères de recrutement et parle du respect de promotion.

«  Nous avons accordé la priorité aux candidats titulaires de diplômes professionnels, le respect des promotions de ces candidats, la prise en compte du concept genre et la prise en compte des candidats handicapés qualifiés et des candidats bénéficiaires des décisions de justice.  Pour les départements professionnels, il n’y’avait pas de problème puisque les procès verbaux des examens sont là ; on n’a fait que respecter les promotions », a-t-il expliqué.

Dans un contexte de mécontentement dans tous les secteurs, Mathieu Simplice Sarandji critique le système de stage prolongé dans l’administration, « le comité s’est confronté à d’énormes difficultés à cause des stagiaires qui envahissent les départements à caractères généraux. Et nous avons demandé aux ministres de choisir à base de technicité et de compétence. J’ai déjà ordonné aux ministres d’arrêter avec le système de stage prolongé et de ne retenir que les stagiaires académiques », a déclaré le premier ministre.

L’intégration dans la fonction publique à titre de l’année 2018 concerne 1.542 personnes. Cette action est présentée comme la réalisation des promesses faites par Touadera lors de l’anniversaire de sa seconde année au pouvoir.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here