Avec Coding for Employment, la BAD veut équiper la prochaine génération d’innovateurs africains

0
29

En partenariat avec la Fondation Rockfeller, Microsoft et Facebook, la Banque africaine de développement lance le programme « Coding For Employment ». Objectifs : développer les compétences numériques chez les jeunes africains et faire émerger une nouvelle génération d’innovateurs à travers le Continent. Détails.

C’est en marge de l’Africa Innovation Summit qui se tient du 6 au 8 juin à Kigali, au Rwanda, que le projet a été dévoilé. La Banque africaine de développement (BAD) lance de Coding For Employment, un programme de formation des jeunes africains aux compétences numériques dont la concrétisation est rendue possible grâce à un partenariat avec la Fondation Rockfeller, Microsoft et Facebook.

32 millions de jeunes à former, 9 millions d’emplois à créer

Le programme sera déployé via 130 centres d’excellence à travers l’Afrique. Il permettra la formation de 32 millions de jeunes -hommes et femmes- ainsi que la création de plus de 9 millions d’emplois. Pour les tenants du projet, il s’agit de prêter main forte à une jeunesse africaine qui sera la plus dense au monde d’ici trois décennies -soit 830 millions en 2050- mais pour qui, les compétences numériques dans un monde digitalisé sont souvent « hors de portée ».

« Les investissements dans les jeunes grâce à des programmes comme codage pour l’emploi peut stimuler la croissance économique inclusive, mettre l’Afrique et sa jeunesse à la pointe des innovations technologiques et d’assurer la transformation numérique de l’Afrique est dirigée et gérée par les jeunes Africains au profit du peuple de l’Afrique », a déclaré Oley Dibba-Wadda, directeur du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences à la Banque africaine de développement.

« Avec ce nouveau programme, nous cherchons à préparer la prochaine génération d’innovateurs et à permettre aux jeunes femmes de prendre la tête du continent numérique révolutionnaire », a-t-il ajouté.

« Talents, idées, expertise », des acquis à terme

Les pays sont déjà clairement identifiés et verront notamment l’appui technique de Facebook dans la formation des jeunes, dont la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Nigeria, le Kenya et le Rwanda. Sherry Dzinoreva, chef des programmes politiques à Facebook, explique qu’au cours de ces formations, les jeunes recevront les outils nécessaires « afin de saisir les opportunités de mettre en œuvre leurs talents, idées et expertise », toujours dans le but de contribuer au développement du Continent.

Le Coding For Employment s’inscrit dans le cadre de l’initiative de la BAD pour l’emploi des jeunes en Afrique qui vise à mettre les jeunes africains sur la voie de la prospérité. A l’horizon 2025, l’institution financière régionale ambitionne d’équiper 50 millions de jeunes en compétences numériques et de permettre la création de 25 millions d’emplois dans les secteurs clés du développement de l’Afrique dont l’agriculture, la technologie, mais aussi la communication de l’information.

Ces dernières années, les compétences des jeunes dans le numérique reviennent souvent dans les débats autour du développement. A l’ère de la quasi-totale digitalisation de l’économie, la formation devient un impératif.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here